Musique / Festivals

Depuis 2016 et le succès de sa troisième plaque "My Woman", la blonde ou brune (c'est selon) native du Missouri fait partie du cercle très fermé des rockeuses indé qui comptent. Juste avant de fêter ses 31 ans (en janvier), l'Américaine s'offre une parenthèse apaisée avec ce disque lo-fi aux chansons lestées de tout artifice. Et navigue ici en eaux folk, rock et country. "Phases" est une collection de B-Sides, de covers et de raretés jusque-là planquées au fond du tiroir. Certaines inédites, d'autres déjà croisées (dans les bonus de son deuxième album "Burn Your Fire for No Witness" notamment).


Il y a d'abord cette reprise de Springsteen, "Tougher Than The Rest", et celle de Hoyt Axton, "Endless Road", davantage réussie. Avant cela déjà, une entrée en matière trois étoiles avec le titre "Fly On The Wall", extrait de l'excellente compilation anti-Trump "Our First 100 Days". Sur "California" l'auteure a la voix qui tremble, quand sur "Sweet Dreams" la guitare qui se cambre. Puis, comme à chaque fois avec l'ange Olsen, de la mélancolie, du cœur, de l'émotion, du sentiment... L'amour non rencontré qui devient frustration (au fil du "single" "Special"), l'amour égaré, le vertige et la perdition ("Only With You"), l'amour consumé qui se fait une raison ("All Right Now") ou la passion tenace qui provoque la plus belle des déclarations ("For You").


Un disque magnifique, un peu hors du temps et très clairement à part dans la discographie d'Angel Olsen, qui ne constituera pas la meilleure porte d'entrée pour la découvrir, mais qui devrait ravir les déjà convertis comme nous qui, plus encore, devraient la chérir.

© D.R.
> 1CD (Jagjaguwar/Konkurrent).