Musique / Festivals

Douze Octaves pour onze artistes. BRNS, groupe pop-rock et album de l’année avec “Patine”.

Lundi soir avait lieu au palais des Beaux-Arts de Charleroi la cérémonie de remise des Octaves de la musique. Nos Victoires à nous, si on veut, toutes catégories confondues – classique, rock, jazz, chanson, etc. Les Octaves, ce sont des prix décernés, sous la houlette de Point Culture (ex-médiathèque), de Bel RTL et de la Sabam, à des artistes musicaux de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui ont marqué l’année écoulée.

Pour cette 12e édition, peu de nominés se retrouvaient dans plusieurs catégories, ce qui possède l’avantage de récompenser plus de monde.

En 2013, BRNS recevait le prix pop-rock pour son EP. En 2014, la Sabam attribuait son prix Jeff Bodart (rayonnement scénique à l’étranger) au groupe bruxellois. Dans l’intervalle, le quatuor a sorti “Patine” et est devenu une valeur sûre de la scène pop-rock belge. Il repart avec deux prix, groupe pop-rock et album de l’année.

“Fou” est le premier album solo d’Antoine Chance (ex-Coco Royal), qui s’est énormément produit un peu partout en Belgique, récoltant un franc succès. Il est l’artiste de l’année.

L’Octave de l'album de chanson française vient sacrer Ivan Tirtiaux, artiste au parcours musical déjà riche dont le premier album, l’enchanteur “Envol”, a l’élégance décalée qui rappelle Bertrand Belin ou Dick Annegarn.

L’Octave de l’album “musiques du monde” est attribué au tandem Didier Laloy&Kathy Adam. Complices musicaux de longue date, l’accordéoniste et la violoncelliste sont enfin réunis en duo, sur le très bel album “Belem”.

Couronné par le même prix aux Victoires françaises 2015 et aux Octaves 2011,

Stromae reçoit le spectacle/concert de l’année pour la deuxième fois.

Dans la catégorie jazz, c’est LG Jazz Collective, un septette né en ardente cité et réunissant les meilleurs jazzmen belges actuels, qui remporte la mise.

Derrière Mochélan se cache Simon Delecosse. Il est, depuis “Images à la pluie”, flanqué de trois comparses. Le zoku (clan, en japonais) s’est distingué en musiques urbaines.

Le Sabam Award Jeff Bodart revient à Girls in Hawaï, il est pour la première fois assorti d’un montant de 2 000 €.

Côté “musique classique” (en l’occurrence baroque), la superbe mais rare “Brockes-Passion” de Reinhard Keiser, signe ici la collaboration – réussie – de deux ensembles exceptionnels, Vox Luminis et Les Muffatti, dirigés par Peter Van Heyghen. Dans la catégorie “musique contemporaine”, deux compositeurs – Claude Ledoux et Jean-Pierre Deleuze – sont confiés dans “Fragments” à l’organiste Cindy Castillo et à la soprano Aurélie Franck. Un CD fascinant, porté par l’énergie et l’imagination inépuisables de l’une et la voix pure et planante de l’autre.

L’ Octave d’honneur a été remis par le prince Laurent à Jean-Luc Fonck.


--> Les télévisions locales de Bruxelles et de Wallonie diffuseront la cérémonie en différé le samedi 14 mars à 20h30.