Musique / Festivals

Depuis un premier passage à l'AB en février dernier, M semble apprécier le public belge. Après les Halles de Schaerbeek et une prestation mémorable cet été aux Francofolies de Spa, le fils Chédid a rempli Forest National mercredi soir. L'occasion pour lui de démontrer qu'il est aussi à l'aise dans les grandes salles. Après une première partie assurée par Seu Jorge, c'est au tour d'M d'entrer en piste, sous les coups de 21h. Il ne quittera la scène à contrecoeur que plus de deux heures et demie plus tard, en ayant enchaîné une bonne vingtaine de morceaux.

Même si M reste concentré sur un schéma connu, l'inventivité et l'improvisation font que l'on n'assiste jamais deux fois au même concert. De «Mon Ego», qui ouvre le bal, à «Nostalgic du cool» en ultime rappel, en passant par ses nombreux tubes, M égrène ses chansonnettes avec une aisance vocale et scénique déconcertante. Il fait en effet vibrer les milliers de spectateurs de la salle bruxelloise quasi comble grâce à une énergie électrisante. Aidé il est vrai de quatre musiciens hors pair, à commencer par Vincent Segal au violoncelle électrique et DJ Shalom aux platines. Ce dernier livrant avec son mix solo l'un des tout grands moments de la soirée.

Sans jamais que l'on sente une once de démagogie, M interrompt ses morceaux pour papoter avec son public, lui demander de jouer les choristes, venir danser sur scène à ses côtés ou, plus difficile, exiger de lui le silence, le temps d'un happening poétique.

Et c'est les yeux pleins d'étoiles que la foule quitte une fête qui aurait pu durer toute la nuit.

© La Libre Belgique 2004