Madonna ne s'excusera pas

rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Musique / Festivals

Quelques jours après le tollé provoqué lors du concert parisien de Madonna à L'Olympia, l'Américaine sort de sa réserve. Pour rappel, la chanteuse avait ajouté cette date à sa tournée, mais y avait subit les foudres d'une foule mécontente. En cause: un concert d'à peine quelques chansons – certains disent trois, d'autres quatre, aucun ne va au-delà de cinq – et un speech en faveur de la "France tolérante" pour un total de 45 minutes de show, sans rappel ni au revoir. Le tout pour une modique somme comprise entre 90 et 276€, selon l'endroit de la salle où vous viviez la frustration.

Cette longue intervention de Madonna au micro faisait suite aux récents différends ayant éclatés entre l'artiste et Marine Le Pen suite à la décision de la première de faire apparaître une croix gammée sur le front de la seconde lors de gigs précédents, à Marseille et à Tel-Aviv. Un incident qui serait à l'origine des troubles de l'Olympia. La star affirme que les personnes qui l'ont huée et insultée à la fin du spectacle sont "quelques voyous" sans rapport avec ses fans.

"Malheureusement, à la fin du concert, quelques voyous, qui n'étaient pas mes fans, se sont précipités et ont commencé à jeter des bouteilles en plastique en prétendant être des fans en colère", écrivait-elle récemment sur son site officiel, sans possibilité de commentaires. "La presse s'est focalisée sur cela et non sur l'aspect joyeux de l'événement. Mais rien ne pourra confisquer ni gâcher ce moment si particulier pour moi et pour mes fans." Sympathique langue de bois... Parallèlement, le site américain d'information people TMZ cite des "sources policières" selon lesquelles "l'émeute" aurait été "préparée à l'avance par un petit groupe de personnes". Dans un communiqué, la porte-parole de Madonna l'avait défendu, déclarant que la chanteuse avait fourni "un effort considérable" sur le prix de la place, précisant que le show avait coûté "près d'un million de $" et concluant ainsi: "Elle a déjà fait une poignée de dates en club dans le passé, et ils ne duraient jamais plus de 45minutes". Enfin, la présidente du Front national a quant à elle porté plainte contre Madonna.

Publicité clickBoxBanner