Musique / Festivals Le chanteur Marc Lavoine s'est confié sur ses angoisses et sa vision de la mort à Psychologies Magazine.

À 56 ans, Marc Lavoine a connu bien des chagrins. Dans une interview accordée à Psychologies Magazine, il évoque sans filtre ses complexes, sa peur de la mort, ses angoisses. " Je ne vais pas très bien vous savez", confie-t-il, dans le numéro paru cette semaine. "La mort, je flirte avec elle, je ne l’aime pas mais je vais constamment la chercher", ajoute l'auteur-compositeur-interprète à nos confrères, dans le numéro paru le 19 octobre.

Il se livre également sur la culpabilité qui le ronge, depuis la mort de sa mère en 2011. "J’ai eu la sensation de l’abandonner. Pourtant, c’est elle qui m’a demandé de partir. Cette séparation durera toute ma vie. L’abandon ne nous abandonne jamais. (…) Partir, passer à autre chose je ne sais pas bien faire. Ou me voir empêcher d’aimer encore quelqu’un parce qu’il ou elle part, ou meurt : cela peut me plonge dans une très, très grande déprime", dit-il encore.

Après sept ans d'absence, le chanteur a retrouvé son public avec "Je reviens à toi", son dernier album sorti en 2018. La sortie de la réédition de l'album, incluant trois titres inédits est prévue pour le 26 octobre. Dans un entretien accordé à France Info, il évoquait également ses colères, sur un ton plus positif. "Je n’ai pas de place pour le mépris ni pour le cynisme, ni pour la désinvolture. D’ailleurs, j’ai des colères mais elles sont des colères d’amour. Je ne parle jamais, par exemple, des choses que je n’aime pas parce que j’essaie de les résoudre avec des choses que j’aime. Prévert le disait, à travers Trintignant : Essayons d’être heureux".