Musique / Festivals

C'est le plus chilien des musiciens allemands. A moi que ce ce ne soit l'inverse. Né en 1973 sous un soleil latin, Matias Aguayo s'est paradoxalement révélé dans l'obscurité des clubs et des nuits de Berlin. Producteur, DJ et dompteur de rythmiques minimales, l'homme a fait quelques belles heures de l'incontournable label Kompakt, y publiant notamment un très solide deuxième album ("Ay Ay Ay" en 2009), avant de lancer sa propre structure Cómeme (“Mange-moi” en espagnol).


Pourtant c'est sous l'égide d'une légendaire maison belge, Crammed Discs, que Matias Aguayo a décidé de publier ce nouveau projet. Il y délaisse un temps ses habituelles terres synthétiques pour s'inventer chanteur/leader d’un groupe de rock aux envies post-punk. Jusque-là, rien de bien exceptionnel. Mais ce serait mal connaître le sorcier de Santiago, qui réussit ici l'étrange prouesse de réaliser avec des guitares un album qui sonne bien souvent électro (à l'instar du redoutable single "Cold Fever").


Pour ce faire, il s'est associé au groupe The Desdemonas, dont il complète le quatuor. On y trouve le batteur italien Matteo Scrimali, le claviériste allemand Henning Specht (complice de Julien Gasc ou encore Laetitia Sadier) et le guitariste/bassiste colombien Gregorio Gomez, autour d'un Matias Aguayo oscillant entre le chant, les claviers et un curieux instrument de son invention baptisé la Mona (dont la légende raconte qu'il s'inspire de la guitare de Bo Diddley).

© Matias Aguayo

Intéressé par le théâtre depuis tout petit, Aguayo peut enfin s'adonner aux joies de la narration, et dessine (littéralement) autour de ce disque un univers mutant entre BD et science-fiction. L'histoire d'une bande de teenagers pris au piège d'une société futuriste oppressante aux faux airs du New York des années septante. L'artiste retrouve ici ses madeleines électriques adolescentes, le pendant plus sombre du rock des années quatre-vingt. Il trempe ses nouvelles mélodies dans le krautrock et la dub, apportant ci et là ces quelques touches tropicales imparables dont il a toujours eu le secret. Et livre un album séduisant, curieux et singulier, que l'on a hâte de découvrir sur les planches décliné.


> 1CD (Crammed/PiaS). En concert à Bruxelles (AB) ce lundi 16 octobre.