Musique / Festivals

Toute droite venue d’une scène pop israélienne qui bouillonne tant et plus, la ténébreuse Noga Erez dégainait “Off the Radar” juste avant l’été, un premier album explosif. Du haut de ses vingt-sept printemps, elle y conjugue à tous les temps du futur ses envies hip hop et électronique, tout en y injectant quelqu’éclat pertinent d’engagement politique. Sa voix mutine claque à chaque refrain et vient dynamiter des structures tantôt gentiment dansantes, tantôt méchamment frontales, et toujours joyeusement déstructurées. 


Si d’aucuns l’assimilent déjà à M.I.A. dont elle a la fougue militante, ou à FKA Twigs dont elle a le charme mystérieux et cette sensibilité r’n’b 3.0, le jardin musical de Noga Erez pourrait se révéler plus vaste encore. C’est en tout cas ce que suggère ce premier opus bondissant, concocté par le producteur bien inspiré Ori Rousso (devenu depuis son cher et tendre), qu’il nous tarde de découvrir dans en live sur les planches de l’AB.


> En concert à Bruxelles (Ancienne Belgique), le dimanche 26 novembre dès 20h. Prix : 15€. Infos : www.abconcerts.be.