Musique / Festivals Le Norvégien met en scène une relecture brillante mais compliquée du chef-d’œuvre de Debussy.

Avec ses falaises de craie et ses moutons, avec ses jardins somptueux où pique-niquent les spectateurs endimanchés, avec son manoir victorien et son théâtre ultramoderne, Glyndebourne est bien le plus exceptionnel des festivals d’opéra. Le public y vient en quête d’une expérience complète qui dépasse la seule musique - on s’installe sur les pelouses dès le début de l’après-midi - et les artistes apprécient l’opportunité rare de longues périodes de répétition dans un cadre rural idyllique.

Présent sur nombre de grandes scènes lyriques, Stefan Herheim est un des metteurs en scène les plus prisés et les plus intelligents du moment, dont le public belge n’a pas oublié la "Rusalka" de la Monnaie.

Un Debussy peu sympathique

(...)