Pour préparer Couleur Café, "Juicy" a affronté soixante ados

Valentin Dauchot et Nicolas Capart Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Musique / Festivals

Le Botanique et "Point Culture" organisent de temps à autres des ateliers concerts pour jeunes. Le groupe bruxellois "Juicy" a tenté l'expérience, avant de se produire à Couleur Café ce samedi 30 juin.

Les programmateurs de concerts font tous le même constat : très peu de jeunes de moins de 20 ans fréquentent les salles belges. La consommation de musique live ne s’est jamais aussi bien portée, mais elle ne touche pratiquement pas les ados, qui préfèrent souvent écouter leurs artistes favoris de leur côté. Pour remédier à cette situation et sortir les 15-20 ans de leur tanière, le Botanique, “Point Culture” et l'asbl "Pierre de Lune" organisent de temps à autre des opérations “Backstage”. Des sorties scolaires, qui proposent à une soixantaine d’élèves d’assister au show privé d’un groupe local.

Quand les deux classes du Lycée Emile Max et de l’Athénée Verwee de Schaerbeek pénètrent dans les travées sombres du Witloof Bar (Botanique), elles semblent effectivement découvrir les lieux. “Hé, il y a des chaises ou pas ?” entend-on dans l’assistance. “Ah non, il n’y en a pas” répond un congénère. Les instruments sont déjà installés sur la scène, mais l’ensemble n’attire absolument pas l’attention de la petite soixantaine d’étudiants de 15 à 17 ans, qui préfère discuter tranquillement par petits groupes. Heureusement pour eux et pour leurs professeurs, les deux artistes du jour sont plutôt stimulées par l’adversité. “Juicy” n’existe que depuis un an et travaille encore sur son premier album, mais le duo féminin est annoncé depuis des mois comme l’une des sensations “pop” de l’année.

Affublées de manteaux rouges à poils longs et de casquettes à franges, les deux chanteuses multi-instrumentistes font leur entrée sans complexe, manifestent d’emblée un réel sens du show, et interpellent les ados pour les faire venir aux premiers rangs. Il ne faut pas en demander trop à des gaillards de 17 ans, mais les jeunes filles – moins crispées – osent de timides déhanchés sur ce mélange de R&B, rap et musique électronique, typique de la pop musique contemporaine.

Formées au conservatoire de jazz de Bruxelles, Sasha Vovk et Julie Rens font tout : chant, rap, claviers, guitare, percussions et autres. Le concert terminé, elles expliquent à leur audience du jour qu’elles ont démarré leur carrière en reprenant les hits de leurs artistes préférés. “On a joué partout” lâchent-elles “Dans les bars, les petites salles, en rue…”. “D’ailleurs, tout le monde ne peut pas se produire dans les lieux publics” précise Julie Rens. “Je ne sais pas si vous le saviez, mais il faut une autorisation spéciale qui ne vous est accordée que si vous avez un diplôme de musique ou si vous avez passé une audition devant… la police.

Après deux ans, un passage au poste et deux cent cinquante concerts de reprises, les deux musiciennes se sont mises à composer leurs propres morceaux, avec une ligne de conduite risquée mais revendiquée : l’absence de “tube”. “On en est conscientes, c’est voulu” lance Sasha Vovk “On voulait des harmonies fournies, des structures plus complexes, une certaine richesse musicale, quitte à ne pas sortir de morceau directement formaté pour un passage en radio”. Repérées par quelques professionnels du secteur, elles viennent de sortir leur premier EP – “Cast a Spell” – bossent sur onze titres annoncés pour 2019 et s’apprêtent à fouler les grandes scènes de Couleur Café (ce samedi 30 juin, lire ci-contre), Les Ardentes, Dour et Esperanzah.

Valentin Dauchot


C'est parti pour Couleur Café

Pour la 2e fois, c'est au Heysel que se tiendra Couleur Café. L'été dernier, la grand-messe bruxelloise quittait le site de Tour & Taxis pour installer ses quartiers à l'ombre des grands hêtres du Parc d'Osseghem. Côté line-up, cette 29e accueillera les bons élèves belges de l'année écoulée (Angèle, Mélanie De Biasio, Témé Tan, Juicy), des rappeurs US (Oddissee, Underachievers, Young Thug), de grandes voix soul (Mahalia, Ibeyi, Gregory Porter, Lee Fields) et quelques vétérans fringants (George Clinton, Calypso Rose).


La venue de Damso retiendra toute notre attention ce vendredi. Le boss du rap belge sera très attendu à Couleur Café pour sa première date belge depuis la sortie de son 3e disque, "Lithopedion". Toujours au rayon hip hop, l'armada Niveau4, réunissant les derniers révélés de la scène rap belge en français ou néerlandais dans le texte, revient samedi avec de nouvelles recrues qu'il nous tarde de découvrir. Enfin, la prestation du couple Amadou&Mariam vendredi sous un soleil éclatant devrait offrir à ce 29e cru un de ses grands moments.​


Nicolas Capart
Valentin Dauchot et Nicolas Capart

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM