Musique / Festivals Projeté sous les feux de la rampe il y a une décennie, dans la foulée des succès d’artistes comme Grand Corps Malade ou Abd Al Malik, cette discipline - loin d’être nouvelle - nommée le slam était alors soudain révélée aux oreilles du grand public. Aujourd’hui, le premier cité poursuit sa carrière à grandes enjambées et sera au menu du festival Esperanzah ! ce week-end. Occasion idéale s’il en est de sonder cette scène qui, n’en déplaisent aux projecteurs, a survécu à ce pic d’intérêt et au désamour médiatique qui a suivi, continuant à décliner la poésie en mots forts scandés et en rimes, comme avant les paillettes déjà elle le faisait.