Musique / Festivals Hospitalisation ? Rechute ? Au repos chez lui ? Les spéculations vont bon train concernant l’état de santé de Renaud.

C’est Le Dauphiné Libéré qui a lâché l’information lundi : Renaud serait hospitalisé dans un établissement tenu secret (dans le nord de la France selon certaines sources). Après les disparitions de Johnny Hallyday et de France Gall, l’annonce a fait l’effet d’une bombe relançant toutes les spéculations concernant son état de santé.

D’autant que le chanteur n’a pas caché être fatigué après son interminable tournée qui a suivi la sortie de son dernier album en 2016. Renaud a en effet enchaîné 140 dates, dont la dernière au mois de septembre, à l’occasion de la Fête de l’Huma, à Paris.

Renaud hospitalisé ? Il n’en est rien affirmait Gala quelques heures plus tard après s’être entretenu avec l’entourage de l’artiste. Même son de cloche chez Closer qui a joint son frère Thierry Séchan. Selon ce dernier, Renaud n’a pas été hospitalisé et se repose chez lui, dans le sud de la France.

S’agit-il d’une fausse alerte ? On se souvient des propos des proches de Johnny Hallyday qui quelques jours avant sa disparition indiquaient encore qu’il se portait bien et qu’il se battait contre le cancer. Des propos destinés à protéger le rocker et les siens.

On peut cependant nourrir quelques inquiétudes concernant Renaud. Il y a un an, il confiait à Paris Match avoir renoué avec l’alcool. "Depuis un an et demi, je ne bois que de l’eau, expliquait-il en février 2017. Enfin presque. J’ai une santé en béton. Les médecins m’ont dit : ‘ Au bout de six mois sans une goutte d’alcool, vous aurez droit à une bière ou deux par semaine’. Qu’est-ce qu’ils n’avaient pas dit là… J’en bois un peu plus que ça. En revanche, je ne toucherai plus jamais au Ricard, c’est un poison. Heureusement, je n’aime pas le vin. Mon problème, c’est que je sais que la vie n’est qu’un jeu qui finit mal. Et ça me terrorise, ça m’empêche de vivre bien. Donc je fais des conneries."

On ne manque pas de s’étonner que des médecins aient pu tenir de tels propos. En effet, ne dit-on pas qu’on ne guérit jamais de l’alcoolisme ? Tout verre consommé est de nature à faire ressurgir les démons du passé.