Rock Werchter Nous étions en direct de Werchter ce dimanche après-midi. Retour sur les "tops" et les "flops".

+ + Cage the Elephant


Les festivaliers ne devaient pas trop flemmarder dans leur tente pour éviter de louper l'un des moments forts de ce dimanche après-midi à Werchter: le concert de Cage the Elephant ! Programmé dès 13h10 à "The Barn", le groupe de rock américain a littéralement mis le feu à la grange.

Si leur dernier disque a pris des orientations pop-rock teintées de psychédélisme, en live ça déménage toujours. Dès "Cry Baby", Matt Shultz, t-shirt ligné rouge et blanc, gueule de hooligan, plonge dans la foule. A la manière d'Iggy Pop, il ondule comme un lézard et chante comme si sa vie en dépendait. Sur "In One Ear", le son se fait plus électrique et le public chante à tue-tête .

Les éléphants vont charger à cette allure effrénée durant les 45 minutes de concert. Les meilleurs titres s'enchaînent : le très garage "Spiderhead", le psychédélique "Cold cold cold", ou encore la ballade pleine d'émotion "Trouble".

"Il n'y rien à jeter dans son concert", lance notre voisin en agitant son bras. Des titres comme "Ain't No Rest For The Wicked" ou "Mess Around" viendront confirmer ces sages paroles. Cage the Elephant était grandiose !


+ Rae Sremmurd


Aaquil et Khalif Brown, les deux frères qui composent le groupe de hip-hop Rae Sremmurd, étaient attendus avec impatience à Werchter. Bien aidés par un public chauffé à blanc au son de Kendrick Lamar, les jeunes américains ont retourné the "Barn". S'ils ne chantent pas souvent, Adquil et Khalif ont sauté, dansé, montré leurs muscles pour assurer le "show". Il n'en fallait pas plus pour faire s'agiter les adolescentes qui nous entourent. Au son de "Start a Party", du tube "No Flex Zone" ou encore de "Come Get Her". Vient ensuite l'un des moments forts du concert: à la fin de "By Chance", les deux frères provoquent un mouvement de foule qui explosera en pogo survolté sur "No Type". Parti rejoindre The Kills, nous entendrons au loin "Black Beatles", l'un des tubes du deuxième album des frères Brown.


– Thurston Moore Groupe


Thurston Moore Group est une sorte de super-groupe composé de Thurston Moore, le guitariste de Sonic Youth, de Debbie Googe, la bassiste de My Bloody Valentine et de Primal Scream, ainsi que deux autres membres de Sonic Youth (le guitariste et le batteur).

Si musicalement, les longues montées de guitare sont bien réalisées, Thurston Moore n'aura pas réussi à rallier le public à sa cause. Hormis quelques moments forts comme "Speak To The Wild", nous sommes restés sur notre faim.

+ ou – Fatima Yamaha


Fatima Yamaha se présente derrière sa console avec une canette de jup' à la main. L'électro du bonhomme est à son image: simple, pas très finaude, mais terriblement efficace. Sur le plancher du KluB C, ont voit d'ailleurs les mollets des festivaliers s'agiter.