Ronquières, clap première !

Nicolas Capart Publié le - Mis à jour le

Musique / Festivals

Chez nous, les festivals bourgeonnent tout au long de l'été. Dernier inscrit sur la liste kilométrique des grands-messes du genre organisées sous nos latitudes, le Ronquières Festival est dans les starting blocks, prêt à dégainer cet ultime week-end de juillet sa première édition à l'ombre du plan incliné.

L'équipe organisatrice - née de l'association du staff des Ardentes et de l'ASBL "Un Soir à Binche" - est conduite par Fabrice Lamproye, déjà programmateur du festival ardent. Il nous explique ce qui a motivé la création de ce nouveau rendez-vous : "On a suivi l'initiative d'une ASBL locale qui organise des concerts sur Binche. Ils nous ont contacté et présenté le site, qui tout de suite nous a plu. Ceux-ci déploraient l'absence d'un événement de grande ampleur dans la région où, selon eux, peu de choses se passaient... Cette demande, ce vide à combler et ce site à nos yeux remarquable nous ont poussé à conduire conjointement ce projet".

Curiosité de notre plat pays s'il en est, le plan incliné a donc séduit l'équipe pour plusieurs raisons : "C'est un très beau site touristique qui offre des possibilités d'évolutions. On partira cette année sur une base de 5 000 à 7 000 visiteurs par jour, mais il pourrait à l'avenir en accueillir 30 000. Sa symétrie nous a immédiatement inspirés et l'on a ainsi imaginé l'installation de deux scènes, séparées par le plan incliné en dessous duquel les festivaliers passeront pour aller d'un podium à l'autre. Le plan incliné permet en outre de disposer d'une partie couverte, toujours sympathique en Belgique. Enfin, côté géographie, l'endroit occupe une position centrale, à la fois proche de Bruxelles, de Charleroi ou de Nivelles. Il est d'ailleurs facile d'accès, même sur deux roues, puisque c'est un parcours connu des cyclistes du coin. Du coup, on a même prévu un parking à vélos".

En invitant à la fois le rockeur british Pete Doherty, les chantres pop Metronomy, la starlette r'n'b française M.Pokora, le bad boy Joeystarr ou le duo paillettes Brigitte, le Ronquières festival recrute sans fil rouge et garde en ligne de mire la popularité. "Ce n'est pas un événement thématique. À l'image des Ardentes, c'est un festival qui propose différents styles musicaux. Après cette première, on tentera de dégager ceux qui auront été les plus plébiscités dans cette région du Centre que nous connaissons peu. L'idée restant de convier des artistes parlant à toutes les générations, avec du rock, de l'électro, du hip-hop et de la chanson française. Pas de revendication nette, mais une programmation qui s'affinera par la suite. C'est une première édition, ce ne sont que des projections. On verra à l'autopsie, comme on dit..."

Ronquières, les samedi 28 et dimanche 29 juillet. Prix: 35€ (1jour), 55€ (Combi), 65€ (Combi+camping). Infos: www.ronquieresfestival.be.

Publicité clickBoxBanner