Musique / Festivals
L'artiste le plus controversé de la scène rap francophone, William Kalubi alias Damso – dont plus personne n'ignore le nom depuis l'affaire de l'hymne officiel des Diables – , s'apprête à publier son deuxième album ce vendredi 15 juin. Ce serait même le troisième, si l'on comptabilise l'excellent "Batterie Faible", néanmoins considéré par son auteur comme une mixtape ou au mieux une carte de visite.

Ce nouveau disque, sans doute la sortie la plus attendue au rayon hip hop cette année en Europe, comporte 17 pistes et s'intitule "Lithopédion", ce qui d'après Larousse signifie "embryon mort ou foetus calcifié". Après nous avoir fait redécouvrir le mot "Ipséité" (que Damso nous définissait comme la capacité à rester soi-même en dépit des forces extérieures et de l'adversité), le rappeur bruxellois d'origine congolaise secoue la langue française et explore à nouveau le champ lexical de la noirceur et de l'obscurité.

© D.R.

Des tréfonds toujours décrits avec force et maestria, comme en atteste les images mais surtout le son de son dernier morceau "Smog" dévoilé il y a quelques heures (déjà près d'un million de vues). On y retrouve au fil d'un clip grandiloquent cette plume toujours aussi impressionnante pour un auteur de 25 ans, tout comme ses paroles crues qui ont jadis provoqué des vindictes et ne tarderont pas à le refaire... De quoi patienter avant une tournée estivale où Damso sera de toutes les festivités (Couleur Café, Les Ardentes, partout en France, etc.), et surtout la sortie de "Lithopédion" que l'on ne tardera pas à vous proposer la critique ce vendredi.