Musique / Festivals L’inclassable golden boy belge donne de la voix sur le nouvel album d’OrelSan.

On le dit au plus mal, victime de nouveau des séquelles du traitement antipaludique qui l’avait contraint d’annuler deux concerts en Afrique, en 2015. Mais Stromae n’a pas dit son dernier mot. Et pour la première fois depuis 2013, on peut réentendre sa voix sur disque alors qu’il se disait fatigué et sans envie de chanter de nouveau.

C’est pourtant bien lui que l’on entend dans les chœurs de La pluie, un extrait du nouvel album d’OrelSan, La fête est finie, sorti ce vendredi. Sur ce 4e essai en solo, le rappeur français multiplie les collaborations : Maître Gims, Nekfeu, Dizzee Rascal et les sœurs jumelles d’Ibeyi. Mais c’est bien la présence de Stromae qui monopolise l’attention. Non seulement il chante sur La pluie, mais l’instrumentation du titre laisse aussi entrevoir l’influence de celui qui a connu le succès avec Alors on danse.

Ce n’est pas la première fois qu’OrelSan et Stromae travaillent ensemble. Le rappeur français a coécrit Carmen et AVF, deux extraits de Racine carrée, l’album sorti par le maestro voici quatre ans. Une relation qui dépasse le cadre professionnel, nous avait confié en 2015 Gringe, Complice d’OrelSan au sein du duo Casseur Flowters : "Stromae avait un peu du mal sur certains textes et Orel est venu l’aider à les terminer. […] Ils sont vraiment potes, au-delà de l’artistique. Si Stromae a fait appel à lui, ce n’est pas anodin."

Cette apparition de Stromae va-t-elle lui donner l’envie de relancer sa carrière musicale ? Difficile à dire même si Gala annonçait cette semaine qu’il s’est engagé à être sur scène avec Vitaa le 2 novembre, lors du concert que celle-ci doit donner au Trianon, à Paris.