Musique / Festivals A 32 ans, Théo Clark publiait il y a peu son tout premier album solo, "Terror Terror Everywhere Nor Any Stop to Think". Mais l’homme œuvre en coulisse depuis des années, pour aider les artistes avec l’anglais. Les plus mauvais élèves pourront toujours se rabattre sur le chant en "yaourt".

C’est le plus écossais des Brabançons, le plus Britannique des musiciens bruxellois. Théo Clark a 32 ans, est originaire de Glasgow et fan du Celtic uniquement. Ne commettez pas d’impair sur cette question, c’est la seule maladresse qui pourrait le rendre méchant. Débarqué sous nos latitudes adolescent, il gagne sa vie comme professeur de langue. Jadis dans la capitale pour le géant Berlitz, désormais dans une école d’immersion du secondaire à Liège.