Musique / Festivals

Le groupe Blurred Vision, basé à Toronto et dont les leaders sont deux frères iraniens expatriés, a retravaillé les paroles de la chanson pour mieux exprimer le ressentiment qu'éprouvent les jeunes Iraniens vis-à-vis de leur gouvernement dans un pays où la musique rock est interdite. La célèbre phrase de la chanson "Hey, teacher, leave those kids alone!" devient par exemple dans la nouvelle version "Hey, Ayatollah, leave those kids alone!".

Roger Waters a indiqué qu'il encourageait les artistes à utiliser cette chanson pour résister à toutes les formes d'oppression. Dans un communiqué, il a estimé que le groupe canadien jouait un rôle vital dans "la résistance à un régime à la fois répressif et brutal".

Les membres de Blurred Vision souhaitent que la chanson serve de marqueur pour les Iraniens qui se battent pour leur liberté. Les deux frères ne font pas mention de leur nom de famille afin de protéger leur famille restée en Iran. Leur vidéo, tournée par le cinéaste Babak Payami, a déjà été vue plus de 235.000 fois sur YouTube.

Roger Waters débutera sa tournée "The Wall" le 15 septembre à Toronto. Le titre "Another Brick in the Wall" est extrait de l'album phare du groupe de 1979.