Musique / Festivals

Sacré Arno. Dans `Marie tu m'as´ (1990), il chantait qu'il avait tout bu, tout vécu, tout vu. Pas sûr. Ainsi de cette décoration de l'Ordre des Arts et des Lettres qu'a décidé de lui décerner Catherine Tasca, ministre de la Culture et de la Communication de la République française. Ses compatriotes les frères Dardenne, Pascal Duquesne et Maurane font également partie de la promotion. Ce soir, à l'issue de la réception offerte par l'ambassadeur de France en Belgique, M. Rummelhardt, Arno et les frères Dardenne auront une médaille de Chevalier au revers de leur costume. L'Ordre des Arts et des Lettres est destiné à récompenser les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire, ou encore par leur contribution au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde. Il comprend trois grades: Chevalier, Officier et Commandeur. Des connus (David Bowie, Lou Reed ou Bob Dylan) comme des moins connus ont été décorés précédemment. Rencontré mardi après- midi, lors de son marathon promo à l'occasion de la sortie de son nouvel album (le 25e!) `Arno Charles Ernest´ qui sortira le 26 février, il apparaissait incontournable de lui demander comment il percevait cet `honneur´. `Je dirai merci. Comme si je recevais un cadeau. Ça ne se refuse pas un cadeau.´ Un discours? `Non, non. De toute manière, je ne pense pas trop à demain soir. Ou plutôt si, à la soirée qui se déroulera après.´

Sa prestation acoustique, remarquée par la presse française, en octobre 2000 à la Cité de la musique, aurait-elle influencé les choses? `Non, on m'a déjà contacté il y a deux ans. J'ai d'abord cru à une blague´, constate le chanteur bruxello-ostendo-européen. Belge aussi, avec tout ce que cela comporte de pot-au-feu ou waterzooi, c'est selon. Pour sûr que le sieur Arno s'est distingué par son aspect créateur dans le domaine artistique, lui qui, depuis maintenant 30 ans, évolue dans le milieu musical en brassant les différents canons musicaux - blues, rock, punk,... - avec talent. Et renouvellement. Que ce soit avec de nouvelles chansons ou par le biais de reprises. Cette fois, il s'est réapproprié Gainsbourg et les Rolling Stones. Let's rock'n'roll.

© La Libre Belgique 2001