Musique / Festivals
Après son show à la "Boutique" de Werchter, Bruno Mars viendra prolonger la soirée du côté de l’avenue Louise.

Il y a quelques années, les vents musicaux populaires ont tourné. Le rap, le r’n’b, le trap et tous les airs soufflant depuis la planète hip hop prenaient possession de la bande FM, de l’Ultratop et des esprits de millions de kids à travers le monde, juste avant l’entame des années 2010. Aujourd’hui, ce sont les stars de cette scène-là qui dominent l’industrie culturelle, et ils ont encore quelques encablures d’avance.

L’équipe du Bloody Louis et son directeur artistique Jon Tyler étaient eux aussi en pole dès les prémices. Sentant la nouvelle donne arriver de plus en plus sûrement, ils réinventaient le club - jadis appelé Louise Gallery - il y a cinq ans, en tentant d’offrir à cette nouvelle génération ce qu’elle attendait. Pari gagné.

© D.R.

Depuis, chaque week-end, l’endroit ne désemplit pas et les soirées-concepts s’y enchaînent mais ne se ressemblent pas, des fiestas tropicales aux joyeusetés rap 2.0 en passant par des refrains plus rétro. La nouvelle garde noir-jaune-rouge a également pris l’habitude d’y étrenner ses nouvelles rimes (en mode showcase aux petites heures de la nuit), à l’instar d’Hamza, de Damso ou plus récemment de la paire JeanJass&Caballero. Enfin, d’énormes pointures internationales y font aussi escale à l’occasion, le plus souvent dans la foulée d’un méga-concert livré ce soir-là sous nos latitudes, et l’on vit ainsi débarquer sur la fameuse avenue Travis Scott, les cousins Migos ou le prince r’n’b des pas chassés Drizzy Drake.

© D.R.

Ce samedi 16 juin, le Bloody Louis poursuit dans cette lignée, crée à nouveau l’événement et creuse davantage encore un sillon que ses programmateurs n’avaient jusque-là qu’effleuré. Ainsi, le club accueillera l’un des artistes les plus en vue de la scène pop actuelle : Peter Gene Hernandez alias Bruno Mars.

Après un concert en grande pompe livré du côté de la Boutique de Werchter (avec Oscar&the Wolf, Jessie J, etc.), l’Américain (natif d’Hawaï) bifurquera en direction de Bruxelles pour achever la nuit sous les feux de la rampe et sur la piste de danse… Une afterparty pour laquelle il y aura bien plus d’appelés que d’élus, avis à ceux qui en ont une énorme envie.