Musique / Festivals

Pink, Céline Dion, Barbara Streisand, Natalie Cole, Akon, Jason Mraz, Bono, Wyclef Jean, Carlos Santana, Enrique Iglesias, Usher, Toni Braxton et Lady Gaga se tenaient côte à côte dans les studios Henson pour enregistrer la nouvelle version, intitulée «We Are The World - 25 pour Haïti».

«Cet enthousiasme, je n'ai jamais vu quelque chose comme ça», s'est exclamé le chanteur Lionel Richie, qui avait composé la chanson en 1985 avec Michael Jackson. Il était présent lundi soir pour superviser l'enregistrement avec le producteur Quincy Jones.

Ce dernier, producteur de l'hymne en 1985, avait annoncé la semaine dernière qu'il souhaitait réenregistrer la chanson pour soutenir les efforts de reconstruction après le séisme qui a secoué Haïti le 12 janvier. La chanson sera jouée pour la première fois pendant la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver, retransmise aux Etats-Unis par la chaîne de télévision NBC, a annoncé le promoteur AEG Live. Lionel Richie et Quincy Jones ont tout particulièrement travaillé sur les solos attribués à quelques artistes comme Barbara Streisand ou Nicole Scherzinger des Pussycat Dolls.

Le rappeur Lil' Wayne a été choisi pour interpréter le solo dévolu à Bob Dylan dans la chanson originale. Honoré, le chanteur s'est tout de même inquiété: «Je ne sais pas chanter», a-t-il admis. «C'est incroyable ce qui a été fait pour Haïti, mais je trouve tout aussi incroyable ce qui n'a pas été fait pour la Nouvelle-Orléans», a déploré le chanteur originaire de cette ville de Louisiane.

Plus tard, les rappeurs Snoop Dogg, LL Cool J et Wyclef Jean ont enregistré un interlude écrit par le producteur des Black Eyed Peas, will.i.am. La chanson originale «We Are The World» s'était classée en tête du hit-parade dès sa sortie sur les ondes et dans les bacs en mars 1985. Un nombre encore jamais vu de stars l'avaient enregistré le 28 janvier 1985. Parmi les 45 stars américaines se trouvaient Michael Jackson, Lionel Richie, Tina Turner, Ray Charles, Bruce Springsteen, Diana Ross, Bob Dylan et Cyndi Lauper.

La chanson avait permis de récolter plus de 30 millions de dollars (21,5 millions d'euros) pour «USA for Africa», une ONG créée par les chanteurs pour financer l'aide alimentaire aux pays africains.