Politique

La nouvelle ministre de la Culture, Alda Greoli, a choisi de signer le plus rapidement possible des dossiers de subventions urgents, prêts, mais bloqués depuis longtemps. En voilà trois exemples importants.

Le MAD musée de Liège possède une belle collection de 2500 œuvres d’Art Brut contemporain dont beaucoup d’artistes déficients mentaux. En début d’année, le musée avait appris avec stupeur que la ministre de la Culture Joëlle Milquet ne pourrait plus honorer une promesse d’il y a 8 ans, de rénover et agrandir le musée au parc d’Avroy. Tout était prêt avec un beau projet et une grande urgence. La Communauté française devait y apporter 1,8 million. Cet arrêt était pour le musée une catastrophe. La nouvelle ministre, Alda Greoli, Liégeoise désormais, vient de signer la subvention promise de près de 1,8 million d’euros. Mais (cela fait-il partie du deal ?), le directeur du MAD, Pierre Muylle et deux salariés ont reçu leur préavis par mesures d’économies. Et le Créham dont dépend le Mad musée, cherche des partenariats avec le privé.

Alda Greoli qui veut signer rapidement les dossiers de subvention prêts mais en attente, a aussi accordé 2,9 millions au musée juif de Bruxelles pour doubler ses surfaces d’exposition, améliorer la scénographie et créer un auditorium.

Créé il y a un an, le Centre Keramis- Centre de la Céramique de la Fédération Wallonie-Bruxelles- à La Louvière, n’avait pas reçu les moyens d’assurer son fonctionnement annuel. Un audit de la Communauté française elle-même, l’avait démontré. Keramis attendait donc un meilleur subventionnement depuis des mois pour pouvoir payer son personnel et organiser des expositions. Alda Greoli vient de signer un subside complémentaire de 215.000 euros afin de boucler ses coûts de fonctionnement évalués en janvier dernier par cet audit.