Politique

La ministre de la Culture Alda Greoli (CDH) avait remis mercredi à l’ordre du jour du gouvernement ses décisions sur les 236 contrats-programme et la liste des opérateurs pouvant émarger au Fonds Ecureuil (avances de financement). 

On sait qu’à la grande contrariété des ministres PS, ceux-ci avaient été mis devant le fait accompli, sans informations préalables. Mercredi, les ministres PS ont simplement « pris acte » de ses décisions, ce qui ne veut pas dire « approbation », disent-ils mais reconnaissance que c’est de la seule compétence d’Alda Greoli et à elle, à en supporter les suites. On sait que les plaintes restent nombreuses. De plus, une pétition SACD-SCAM réclame que dans le libellé des contrats-programme (encore à écrire), on impose des quotas d'emplois artistiques et la SACD craint qu'il n'en soit rien.