Politique

Ces deux-là n’iront pas au théâtre ensemble. Dimanche, Rudy Demotte (PS), ministre-Président du gouvernement de la Communauté française, avait accusé sa collègue Alda Greoli (CDH), ministre de la Culture, d’avoir octroyé les contrats-programmes (des subsides sur cinq ans) pour les arts de la scène de façon "arbitraire", toute seule dans son coin. 

"Je n’ai pas fait de choix arbitraire, j’ai fait les choix, d’abord en passant par des commissions d’avis. J’ai suivi les commissions d’avis et j’ai suivi, surtout, les critères d’un décret" , a répondu l’intéressée, mercredi, sur Bel RTL. "Donc, je peux, devant n’importe qui, m’en expliquer, et le ministre-Président le sait aussi bien que moi." 

A noter que Rudy Demotte avait vivement regretté la perte de subsides pour le centre culturel de Tournai, ville dont il est… le bourgmestre empêché. "Peut-être que pour la première fois, les choix ont été faits de façon non politisée", a terminé Mme Greoli. "Je sais que c’est difficile à admettre, mais c’est comme ça."