Politique

Ce lundi, les deux ministres de la Culture, Joëlle Milquet et Sven Gatz, présenteront à Flagey les premières concrétisations de l’accord culturel signé entre les deux Communautés sous la législature précédente. Nous avions révélé la base de ce projet en mai dernier, en marge de la Biennale de Venise. Le créneau choisi ce sont les arts numériques émergents. Et Flagey aura un rôle moteur avec son projet de formation de jeunes créateurs.

Mais dans leur interview ce samedi au « Soir », les deux ministres révèlent aussi que le gouvernement fédéral a coupé un subside annuel de 350.000 euros à Flagey, une décision brutale et politique, entend on à Bruxelles, mettant à mal un budget déjà très « sur la corde ». Sur les cinq millions de budget annuel, Flagey reçoit 2,5 millions de subsides mais doit payer un million d’euros par an pour la seule location de son bâtiment. Perdre 350000 euros, c’est très lourd. La billetterie paye déjà une partie de son budget de fonctionnement.

Ce subside, en réalité, est attribué par la Loterie Nationale, et à ce niveau de 350.000 euros depuis 2012. Or, le 20 août dernier, la Loterie décidait, par un choix toujours politique, issu des cabinets des principaux ministres, de ramener le subside 2015 à 150.000 euros, et à rien du tout en 2016. Arrêt de l’aide à la culture au fédéral ? Il semble que non, car au même moment, un budget de 500.000 euros est décidé à la Loterie pour Bozar. Il semble que les partis flamands soutenaient la demande de Flagey (Ils sont souvent partisans d’une culture cocommunautaire à Bruxelles) et que ce serait curieusement le MR et le cabinet du Premier ministre qui aurait décidé d’arrêter le subside Loterie à Flagey ? Est-ce parce que l’institution bruxelloise a un PS à la tête de son Conseil d’administration (Jean-François Cats) ? Les ministres Milquet et Gatz ne veulent pas polémiquer et ont immédiatement annoncé qu’ils tenteraient de pallier cette défaillance du fédéral à partir de leurs propres budgets.