Politique Les organisations représentatives des secteurs culturels commentent le projet et pointent les “contradictions”. Des notes plus détaillées ont été envoyées au cabinet de la ministre de la Culture Alda Greoli.

Le 28 juin, les représentants des quatre principales organisations représentatives (Orua) du secteur des arts vivants et de la scène (Chambre des compagnies du théâtre adulte, Chambre des théâtres pour l’enfance et la jeunesse, Rassemblement des acteurs du secteur chorégraphique, Aires libres (arts de la rue, du cirque et arts forains)… ) se sont réunis pour analyser le projet de décret de réforme des instances d’avis de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

(...)