Politique

Le conseil d'administration de Flagey a choisi mardi soir Hugo De Greef pour succéder à Bernard Boon Falleur. Les francophones du conseil étaient très réticents devant ce choix que le ministre flamand de la Culture avait voulu imposer de force. Mais ils ont dû finalement céder pour éviter un vote où la majorité flamande du conseil aurait imposé ses vues à la majorité francophone. Ils ont préféré chercher un consensus afin de sauver le modèle de cohabitation flamande-francophone que représente Flagey.

Dans ce cadre-là, ils ont obtenu que soit désigné un directeur adjoint et que ce poste soit proposé à l'actuelle directrice artistique France De Kinder. On ne sait pas encore si celle-ci acceptera ce poste. Le directeur et son adjoint devront présenter en commun un plan d'action pour Flagey endéans le mois. Une évaluation aura lieu en 2009.

Hugo De Greef, né en 1953, a déjà un très long parcours dans le monde culturel. Il fut au milieu des années 70 à la pointe de la création artistique en Flandre. Il participa au collectif "Schaamte", puis organisa le mythique "kaaifestival" (un festival expérimental qui se tenait le long du canal) et qui donnera lieu ensuite au Kaaitheater. C'est lui qui découvrit Anne Teresa De Keersmaeker, Jan Fabre, Jan Decorte, Jan Lauwers et les autres figures de la "vague flamande". Il dirigea le Kaaitheater pendant 20 ans, de 1977 à 1997, faisant venir à Bruxelles nombre de compagnies nouvelles et passionnantes. Il répète que ce furent ses plus belles années. On le nomma ensuite commissaire de Bruxelles 2000, ville européenne de la Culture, en cheville avec Michel Kacelenbogen du théâtre Le Public, mais ils se cassèrent les dents sur la complexité institutionnelle bruxelloise. Hugo De Greef en parle encore comme de son plus mauvais souvenir. Il rebondit en 2002, comme commissaire de Bruges 2002, ville européenne de la Culture. Un défi qu'il remplit avec talent et plaisir. En 2003, il devient un lobbyiste pour le futur centre d'art Wielemans Ceuppens à Bruxelles, chargé de trouver des sponsors. Il travaille un temps au cabinet de Bert Anciaux et est pour l'instant, à la tête d'un réseau de festivals Européens, l'"EFA" qui coordonne une centaine de festivals dans trente pays.

Choix difficile

Rappelons qu'après de longs débats, le conseil d'administration devait choisir entre Hugo De Greef et Patrick de Laender, actuel secrétaire général de la Monnaie et brillant bras droit de Foccroule. Comme nous l'avions écrit samedi dernier, la désignation d'un nouveau directeur à Flagey n'a pas été une sinécure. Bien au contraire.

Il est à noter que le choix de ce nouveau directeur flamand implique automatiquement que la présidence du conseil d'administration n'est plus néerlandophone (Herman Balthasar, ex-gouverneur de Flandre occidentale) mais bien francophone avec Olivier Vanderijst, chef de cabinet de Laurette Onkelinx.

Ce choix d'Hugo De Greef clôt le long et difficile débat sur l'avenir de Flagey qui est en cours depuis le mois de décembre. Les ukases de Bert Anciaux ont largement été suivis, mais l'essentiel est sans doute que le modèle de Flagey semble sauvé et le nouveau directeur soit un homme de poids et d'expérience, une grande figure de la culture à Bruxelles.