Politique

Le conseil communal de Charleroi a décidé l'achat, par la Ville, de deux bâtiments qui vont permettre au théâtre de l'Ancre de se redéployer, a-t-on appris mardi. Théâtre de création, l'Ancre est à l'étroit dans ses locaux actuels. 

Grâce à une subvention de la Wallonie de quelque 7,2 millions d'euros, la Ville va pouvoir acquérir, de gré à gré, deux bâtiments voisins, rue d'Assaut, dans le quadrilatère déjà partiellement occupé par le théâtre. Initialement, la subvention des 7,2 millions d'euros était, par décision du gouvernement wallon en 2014, octroyée à l'ASBL Théâtre de l'Ancre, pour lui permettre de valoriser un nouveau développement architectural ainsi que l'aménagement d'une nouvelle salle de spectacle. Néanmoins, afin de permettre d'éventuels investissements structurels ainsi qu'une meilleure coordination des travaux, le gouvernement wallon, en accord avec le Théâtre de l'Ancre, a opté pour un transfert vers la Ville de Charleroi de la subvention régionale.

Au-delà de l'attribution du marché d'architecture, la Ville deviendra propriétaire de l'ensemble du patrimoine de l'institution théâtrale qui sera mis à disposition du théâtre par le biais d'un bail emphytéotique de longue durée. Le nouvel espace artistique envisagé et l'accord conclu entre les partenaires (ASBL Théâtre de L'Ancre, Ville de Charleroi et la Wallonie) permettront d'optimiser le fonctionnement de l'Institution, indique-t-on auprès de l'Hôtel de ville.

A terme, l'espace pourvu aujourd'hui d'une salle de spectacle de 100 personnes fera place à une salle polyvalente de plus grande envergure, à de nouveaux locaux administratifs et à un espace Horeca en lien étroit avec ses jardins et ouvert au public. La Ville de Charleroi avait déjà acquis deux immeubles situés dans le même quadrilatère, et que viendront compléter les deux bâtiments qu'elle va maintenant acheter.