Scènes

Publiée en 1865, l'oeuvre de Lewis Carroll adaptée à la scène dans une version noire et fantasmagorique par Ahmed Ayed, à l'Atelier 210. 

C’est lors de ses études de mise en scène à l’IAD qu’Ahmed Ayed – originaire de Sousse en Tunisie, danseur et chorégraphe s'étant ensuite tourné vers le théâtre qu’il étudiera notamment en Belgique – s’est frotté à son livre de chevet pour en donner une première version scénique, avant d’y revenir, notamment au festival Bis-Arts de Charleroi. Nouvelle reprise au 210, qui commémore le 150e anniversaire de la parution des “Aventures d’Alice au Pays des Merveilles” de Lewis Carroll.

Bien loin de la pimpante fillette des studios Disney, l’“Alice” du collectif Illicium a grandi et perdu son innocence. Le monde dans lequel on la découvre est d’une noirceur abyssale et peuplé de créatures inquiétantes. Sous le vrombissement des mouches, Alice commence par déterrer le cadavre d’un lièvre. Le ton est donné.

© © Gérard Bissot


Grouillant de détails

Sombre, adulte, fantasmagorique, l’adaptation d’Ahmed Ayed (avec Anna Galy, Jean-François Maun, Mathilde Mosseray, Baptiste Moulart, Camille Sansterre et David Scarpuzza) est un univers grouillant de détails et de trouvailles, regorgeant d’effets visuels et sonores saisissants.

© © Gérard Bissot


Leur donnent corps Ronald Beurms, Anna Galy, Ahmed Ayed, Anaïs Grandamy et Iris Christidi à la scénographie et aux costumes (dont d’ingénieux masques et prothèses), Julien Lemonnier à la création musicale, Christophe Van Hove aux lumières.

Surgissent les figures familières du lapin, du chapelier, de la reine de cœur... au fil d’un voyage onirique qu’Ahmed Ayed forge en cauchemar, démantelant, distordant le récit au risque d’en perdre le fil.


--> Bruxelles, Atelier 210, jusqu’au 28 novembre, à 20h30. En parallèle est présentée l’exposition Wonderwalls. Infos & rés. : 02.732.25.98, www.atelier210.be




Hyperliens :

Alice > https://youtu.be/4S3NzNmLr6k (teaser Atelier210, vidéo)