Scènes
La présence de l'harmoniciste Greg Zlap, fidèle compagnon de scène de Johnny Hallyday, au spectacle de l'imitateur Michael Gregorio s'apparentait à une belle surprise pour le public de Forest national ce dimanche soir. L'hommage rendu au chanteur français récemment décédé, avec une sublime reprise du titre "Allumer le feu", donnait des frissons tant la reprise était juste, le timbre de voix identique.

Un peu plus tôt dans ce spectacle "J'ai 10 ans" aux allures de concert de rock, la version de "Diego", chantée en partie avec la voix de Michel Berger au piano, puis avec celle de Johnny au micro était tout aussi bluffante qu'émouvante. La salle a ovationné - debout - cet imitateur et musicien complet sans doute trop peu connu des Belges.

Un public bruxellois conquis dès les premières minutes du show par l'interprétation d'un Jacques Brel plus vrai que nature avec "Amsterdam" en version noir et blanc. S'en est suivie une subtile métamorphose de Brel en Stromae. Les références au plat pays se sont poursuivies avec une interprétation magistrale de "Dans les yeux de ma mère" d'Arno. Enfin, Michael Gregorio a étonné toute la salle en imitant le chanteur flamand Will Tura avec un "Eenzaam zonder jou" pour le moins inattendu.

© Kmeron
Les spectateurs retiendront également de leur soirée que l'artiste "aux 100.000 voix" est l'un des rares imitateurs français à entrer successivement dans les costumes des Beatles, David Bowie, Ray Charles et bien d'autres avec autant d’aisance. Face à une telle puissance vocale, il suffit de fermer les yeux pour s'offrir un voyage dans le temps et cent concerts en un.