Scènes

"Entendez cette revendication : je crée un théâtre. Qu’il sème le trouble dans la hiérarchie pyramidale des arts de la scène." Phia Ménard est entrée dans ce monde par le biais de la jonglerie, mais fait vite sauter les verrous des catégories, comme spectatrice autant que comme créatrice. "Je me nourris d’art sans me donner de quota ni de règle , écrit-elle, et mon spectre n’a de cesse de s’ouvrir."

Ainsi est-ce sous la bannière de l’indiscipline (comme souvent l’inclassable performance et les hybrides scéniques) qu’est né son spectacle "Saison sèche", à l’Autre Scène du Grand Avignon - Vedène, où il se joue jusqu’au 24 juillet, dernier jour du In.

Soumission, sororité, cérémonie

Elle paraît d’abord, devant le rideau encore clos. Blondeur couronnée de fleurs. Un micro à la main. "Je te claque la chatte." En cinq mots lancés d’une voix douce, voilà le public propulsé dans l’inconfort, genré sans sommation.

(...)