Scènes

Suite à un appel aux candidats lancé fin juin, et sur proposition d’un jury, le C.A. du Festival de Théâtre de Spa a désigné Axel De Booseré, 53 ans, metteur en scène, comédien et directeur de la Cie Pop-Up depuis 2013, comme nouveau directeur de l’asbl Festival de Théâtre de Spa. L’édition 2017 sera assumée conjointement avec Cécile Van Snick.

Le Festival fut longtemps, pendant 16 ans, dirigé par Armand Delcampe. Mais dans le cadre des négociations avec la ministre de la Culture pour les subsides au festival spadois après sa mauvaise cotation par la commission d’avis, Armand Delcampe avait quitté cette fonction fin décembre et était remplacé depuis janvier, par Cécile Van Snick.

Avec sa compagnie Pop-up, Axel de Booseré associé à Maggy Jacot ont déjà créé plusieurs spectacles marquants (dont les très bons "Alpenstock" et « Ubu »), mais sans avoir ni contrat-programme ni convention.

On se souvient du drame qui éclata en 2012 quand Axel de Booseré, suivi entre autres par Maggy Jacot, fut licencié d’Arsenic à la suite d’un divorce interne et douloureux. Arsenic conserva les 600 000 euros de subvention annuelle, tandis qu’Axel de Booseré devait redémarrer de zéro. Il réclamait la moitié de la subvention en tant que cofondateur d’Arsenic et metteur en scène de tous ses spectacles. Depuis, Arsenic, qui connut ses heures de gloire avec ses spectacles sous chapiteau (Le Dragon, Eclats d’Harms, etc.) est largement en léthargie alors qu’Axel de Booseré a rebondi. La ministre de la Culture Joëlle Miquet lui a accordé 100 000 euros pour 2016 : "Un premier pas dans la bonne direction et un geste de reconnaissance à l’égard de mon travail et de mon histoire, mais tout n’est pas réglé pour autant", réagissait Axel de Booseré il y a un an en apprenant la nouvelle.