Scènes

Ils sont jeunes, complices, amoureux et talentueux. Voici un peu plus de dix ans que Frans et Sarah sont en couple dans la vie et sur les parquets de danse. Leur passion commune ? La kizomba. D’origine angolaise, la kizomba – qui signifie “fête” en Kimbundu, l’une des langues les plus répandues en Angola – désigne à la fois un style de danse et un genre musical.

Danse familiale et sociale à huit temps au rythme doux, langoureux, sensuel et gorgé de soleil, la kizomba séduit et se répand très vite dans les autres pays lusophones du continent africain (Guinée-Bissau, Cap Vert, Mozambique,...), où se pratique déjà la kizomba dans sa forme musicale, ainsi qu’au Timor oriental, au Brésil ou encore à Macao. En constante expansion, elle traverse les frontières européennes dès les années 90, au Portugal notamment, pour devenir, depuis quelques années, un véritable phénomène mondial (Royaume-Uni, France, Belgique, Pays-Bas, Pologne, Bulgarie, Serbie, Kenya, Etats-Unis,...).

Comment expliquer un tel succès ? “La kizomba est une danse accessible, pas compliquée, décrit Frans, professeur de kizomba et président de la Kizombalove Academy à Bruxelles. Elle permet de communiquer entre partenaires même si on ne parle pas la même langue, même si au départ, on est une personne réservée. Sur la piste de danse, on se promène en harmonie sur la musique et on ne forme plus qu’un. C’est cette magie qui rend les gens accro à la kizomba”. Sarah, également professeur à la Kizombalove Academy, complète : “Ce qui caractérise aussi la kizomba, c’est le contact, proche mais propre (NdlR : la connexion se fait via le buste et non le bas du corps) , avec son/sa partenaire. Cette connexion, on peut la référer à un 'abrazo' fermé (la posture ressemble à un câlin). C’est très beau à voir car tout le monde a besoin d’un câlin”.

Improvisée mais synchronisée, la kizomba fonde ses mouvements de base sur le transfert du poids du corps et l’ancrage dans le sol, “ce qui est typiquement africain”, souligne Frans. Et induit une fluidité des hanches et du bassin. “Le transfert du poids est ce qu’on utilise pour marcher, explique Sarah. Pour libérer une jambe, on doit transférer le poids dans la jambe opposée afin de pouvoir marcher. En kizomba, ce mouvement de la partenaire est impulsé par le guideur parce que quand il va transférer son poids du côté droit, elle va le transférer du côté gauche étant donné qu’elle est son miroir”. C’est cette façon de bouger, de transférer son poids avec un mouvement naturel des hanches – la “ginga” –, qui rend la kizomba “classe et belle”, précise la jeune femme.

© DEMOULIN BERNARD

Pas besoin d’avoir le rythme africain dans la peau pour danser la kizomba ! “Au début, pour Frans (NdlR : qui a des origines angolaises, congolaises, portugaises, belges et hollandaises) , la danse, ce n’était pas son truc car il n’avait pas le rythme, rit Sarah. Mais tout est possible tant qu’on utilise la bonne technique”.

Enseigner une technique efficace afin de structurer et respecter l’essence et les valeurs angolaises de la kizomba, tel est le fer de lance de Frans et Sarah car “aujourd’hui, avec le succès mondial de la kizomba, il y a des dérives qui peuvent lui donner une connotation érotique, sexuelle qui peut la rendre vulgaire”, avertit Frans. Voilà pourquoi à la Kizombalove Academy, première école de kizomba et semba créée en 2006 dans le Bénélux, les professeurs enseignent la kizomba selon une méthodologie développée par le président fondateur de l’école José N’dongala.

Pas besoin non plus d’avoir un âge ou un physique particuliers. “Nous avons des élèves de 16 à 75 ans, de tous les physiques et de toutes les cultures”, se réjouit Sarah. “Et si on apprend vite, qu’on a une bonne technique, on peut déjà acquérir une base correcte en kizomba en moins d’un mois, l’idéal étant de suivre une session de trois mois, affirme Frans. C’est comme apprendre à rouler en voiture : il faut se lancer et plus on roule, plus ce sera fluide”.


Kizombalove Academy, rue de la Révolution 18 à 1000 Bruxelles. Infos : 0485.00.14.95. - www.kizombalove.com - www.facebook.com/kizombalove.brussels



APPRENEZ LES PAS DE BASE DE LA KIZOMBA AVEC FRANS & SARAH