Scènes

Chaque samedi, “La Libre” dévoile les dessous d’une danse.

Pour “assurer” sur la piste à un mariage ou une soirée; partager une activité en couple; vaincre sa timidité; faire des rencontres; s’amuser, se défouler, se détendre;…, vous êtes nombreux à pousser les portes de cours de danse rock ‘n’roll. Et ce quel que soit votre âge  ! Car si le rock ‘n’roll est associé à la génération des années 40-50 à 60-70, aujourd’hui, il se danse aussi sur des musiques contemporaines. “En soirée, on ne passe plus tellement de vieux rock des années 40 et 50 , observe Alexis Bertrand, danseur “passionné” de rock ‘n’roll et professeur à l’école “Funnyrockers”, qu’il a créée il y a quatre ans. Il y a eu un gros boost du rock ‘n’roll dans les ‘80-‘90 avec le retour de nos grands classiques français, mais maintenant, il y a énormément de musiques qui s’adaptent tout à fait à la danse du rock ‘n’roll comme Imany, Céline Dion,…” . “En fait , résume Alexis, il y a moyen de danser le rock ‘n’roll sur toutes les musiques ayant une bonne rythmique. On évitera juste les musiques en trois temps comme la valse, qui est du rythme impair” . Le rock peut donc se danser de 15 à + 80 ans  !

Il s’exécute sur un rythme en 4, 6 ou 8 temps. “En Belgique (essentiellement francophone), le rock se danse sur un rythme en 4 temps”, souligne Alexis.

Et à deux ! “C’est l’une des danses les plus accessibles”, assure-t-il. Les messieurs doivent respecter “la règle très basique du rythme en 4 temps, qui s’acquiert rapidement; développer un style personnel; guider leur partenaire; et, ce qui est le plus difficile sur le long terme, apprendre une quantité énorme de figures (mais laissant une large place à l’improvisation)”. Du côté des femmes, “il y a aussi des petites règles à suivre, enchaîne Mélodie Gonze, la partenaire d’Alexis, comme le fait de toujours bien aller tout droit et de se laisser guider par son partenaire. La partie la plus difficile concerne la rotation où il faut parvenir à tourner en gardant son équilibre”.

Pour le reste, comparé à d’autres danses, “le rock n’a pas une technique aussi poussée concernant le placement des pieds et des hanches, explique Alexis, car le rock vient du swing (NdlR  : danse en binôme née aux USA dans les années 20), dont le but est d’être très relâché au niveau du corps, le rythme venant des pieds. Nous donnons bien sûr des instructions pour que ce soit plus élégant, plus léger, plus agréable, mais il n’y a pas toutes les fioritures que l’on peut retrouver en salsa par exemple”. Il complète  : “Ce n’est d’ailleurs pas l’objectif. C’est pour cela que le rock ‘n’roll est tellement populaire  : tout le monde va se sentir à l’aise, même les personnes qui ont des complexes, car on n’est pas obligé d’avoir une attitude exagérée”.

En suivant un cours par semaine, un débutant se sentira donc à l’aise en “un petit six mois”. “Après 4-5 cours, nos élèves savent déjà danser lors d’une soirée, sourit Alexis. Et pour avoir un style, une technique assez poussés, un an suffit”. Alors, prêt(e) à vous lancer  ?


Toutes les infos sur: www.funnyrockers.com ou https://www.facebook.com/rock2night.belgium


Envie d’exécuter quelques pas de rock  ? Suivez cette courte leçon donnée par Alexis et Mélodie.