Scènes Une palette de jeunes comédiens talentueux, un meuble central si proche d’une morgue, une scénographie ingénieuse et deux heures de théâtre total pour Le Sacre et L’Éveil, nouvelle création de l’Infini qui résonne au Vilar comme une ode à la jeunesse. L’occasion de revenir avec Dominique Serron sur son parcours kafkaïen.

(...)