Scènes Ce soir-là de juin, dans la lumière tamisée rougeoyante du Théâtre de Beaulieu, sur les hauteurs de Lausanne, la salle est comble et le public, debout, applaudit à tout rompre. Alignés, main dans la main, le souffle encore court, dix-neuf danseurs du Béjart Ballet Lausanne (BBL) saluent, heureux, émus, vidés, les spectateurs. Ils viennent de livrer une prestation bouleversante, magnétique de “Syncope”, une création de Gil Roman, danseur, chorégraphe et directeur artistique du Béjart Ballet.
(...)