Scènes

À Bruxelles, notamment, des citoyens et artistes se mobilisent contre les rafles et pour pallier l’absence de solutions dignes prévues par les autorités pour l’accueil des réfugiés (entre autres via la plateforme Deux euros cinquante, sur Facebook, voir bit.ly/2euros50video).

À Charleroi, Jean-Michel Van den Eeyden a ouvert la saison de l’Ancre - Théâtre royal désormais - par le focus Pauvres riches ! Un mois pour mettre la précarisation au cœur du débat, avec du théâtre, des conférences, des rencontres.

Côté spectacles, outre les reprises à l'Éden des excellents et utiles "Laïka" (d'Ascanio Celestini, par David Murgia) et "Études - The Elephant in the room" (de Françoise Bloch - voir le teaser ci-dessous), tous deux joués à l’Eden, l’Ancre présente "Ce que j’appelle oubli" de Laurent Mauvignier, par Olivier Coyette (20 et 21/10), ou l’histoire, inspirée d’un fait réel, d’un SDF battu à mort par des vigiles parce qu’il voulait étancher sa soif.


Pendant des années, le philosophe, anthropologue, psychanalyste et écrivain Patrick Declerck a travaillé aux côtés de clochards. Inspiré de ses écrits et de son expérience, "On a fort mal dormi" - mis en scène par Guillaume Barbot et interprété par Jean-Christophe Quenon -, propose une plongée dans le monde des plus démunis, sans misérabilisme ni leçon de morale (25 et 26/10).

Révélée par "Nourrir l’humanité c’est un métier", la Cie Art&tça empoigne un autre puissant sujet actuel : la précarité et la misère des travailleurs organisées au nom de la compétitivité. Basé sur des témoignages, "Combat de pauvres" (titre provisoire) analyse avec humour l’impact des choix politiques, économiques et sociaux en vigueur (7 et 8/11). Quel monde souhaitons-nous construire ensemble ? C’est aussi l’une des questions soulevées par le Raoul Collectif dans "Rumeur et petits jours" (en photo ci-dessous) - avec l’exclusion, la résistance, l’imagination (9 et 10/11). 

© Céline Chariot

Diverses associations se sont jointes au focus (FinanCité, Solidarités nouvelles, AMD Point Jaune, le Rebond, Collectif Solidarité contre l’exclusion, Association de défense des allocataires sociaux…), notamment pour une série de rencontres en résonance avec les spectacles.

Épinglons encore la Journée mondiale de lutte contre la pauvreté, le mardi 17 octobre, avec à Namur une marche intitulée "Tous dans le même sac ensemble pour en sortir !", ou encore une journée de réflexion sur le thème "Vivre en ville, vivre la ville", le jeudi 26 octobre, à l’initiative de l’Université du travail et du BPS 22.


  • Charleroi, l’Ancre et divers lieux, jusqu’au 11 novembre. Infos, programme complet, rés. : 071.314.079, www.ancre.be