Scènes Ce fut jeudi soir, un grand moment d’émotion dans la salle de Rosas, la compagnie d’Anne Teresa De Keersmaeker àBruxelles. On y redonnait Fase mais cette fois dansé par deux jeunes danseuses et non plus par ATDK. Fase est pourtant sa pièce fétiche, originelle, qui donna d’emblée les clés de son parcours futur. En 36 ans, elle l’a dansé des centaines de fois, y tenant comme Pina Bausch voulut toute sa vie danser encore Café Müller qui lança le Tanztheater.
(...)