Scènes Le pôle sud de la création en Belgique francophone a établi son menu pour juillet prochain.

Début février, alors que battait son plein l’opération ProPulse - vitrine créative à destination surtout des programmateurs -, l’équipe du Théâtre des Doms sondait les scènes belges francophones, celles où germe l’essentiel de sa programmation pour le Festival d’Avignon.

Les candidatures, comme toujours, avaient afflué dans le petit théâtre blotti au pied du rocher des Doms. Son directeur Alain Cofino Gomez et ses collaborateurs les ont mûrement pesées, et arrêté l’essentiel de leurs choix pour le Off 2017.

Dans la salle des Doms, Olivier Thomas et ses acolytes déclineront l’amour en saynètes mélodiques, poétiques et rythmiques avec "Daisy Tambour" (Tomassenko/Rideau de Bruxelles). La Cie What’s Up?! viendra poser le résultat aussi sensible que puissant de sa recherche sur ce que vivent les autistes et leurs proches, dans le bijou "Is there life on Mars ?" d’Héloïse Meire (Théâtre national/Festival de Liège, en photo ci-dessous).


Le jeune public, jamais oublié en ces murs, tâtera des possibles de la création radiophonique, de sa liberté de ton, grâce aux trois comédiens, à l’électro-musicien et à l’ingénieur du son du régénérant "Piletta Remix" (Collectif Wow !).

En famille et au-delà

On était en famille ? Restons-y, quitte à en craqueler vernis et convenances, comme le propose Violette Pallaro dans "Tabula Rasa" (Festival de Liège/Théâtre national/Manège.mons).

Histoire de famille encore, mais pas seulement, avec Riton Liebman et son autobiographie scénique "La Vedette du quartier", où l’acteur se raconte, propulsé dès treize ans sous les feux de la rampe, et plongeant dans un parcours chaotique - le tout mis en scène par Jean-Michel Van den Eeyden (l’Ancre/Théâtre de Poche).

Sous l’œil de Michel Bernard, c’est Angelo Bison qui, redonnant corps et voix au philosophe français, se mue en Louis Althusser dans le captivant "L’Avenir dure longtemps" (Poème 2/Cie Unités/Nomade). 


Côté danse, c’est au Centre de Développement chorégraphique que les Doms présenteront "Nativos", exceptionnel et fascinant travail d’Ayelen Parolin autour du chamanisme, un projet éclos à Séoul avec des danseurs de la KNCDC, une expérience singulière (Théâtre de Liège/Korea National Contemporary Dance Company/Cie Ruda).

Dominique Roodthooft assurera quant à elle le volet "rue" du programme avec son "Thinker’s Corner" (Cie le Corridor). On n’attend plus dès lors que les choix en cirque et en jazz, jamais oubliés au menu estival des Doms.



 Avignon, Festival Off, du 7 au 30 juillet. Infos : www.avignonleoff.com 

 Théâtre des Doms, 1bis rue des Escaliers Sainte-Anne, Avignon. Infos : +33-(0)4.90.14.17.99, www.lesdoms.eu