Scènes Au 1er étage du 49 rue de la Fourche, à Bruxelles, il y a ce matin-là un peu de fébrilité sur l’étroit palier jouxtant le grand studio de danse, encore fermé à clé. Quelques jeunes garçons en t-shirt blanc, collant et chaussons noirs attendent patiemment tandis que deux couturières les bras chargés de costumes – des jupes à volants colorées – s’interrogent sur l’heure d’arrivée de “Madame Martinez”, la directrice artistique du Studio Maison Béjart-Conservatoire de la danse de Bruxelles.
(...)