Scènes

La rentrée en théâtre et danse est à nouveau marquée par l’extraordinaire richesse et diversité de l’offre. Nous ne pouvons ici que picorer quelques noms et événements.

Il y a d’abord les spectacles découverts cette année à Avignon, dans la sélection officielle, et qui viennent nombreux, en Belgique. Le plus attendu après son succès avignonnais, est "En attendant", la nouvelle et superbe chorégraphie d’Anne Teresa De Keersmaeker qui sera du 25 au 30 septembre à la Monnaie. Dans le cloître des Célestins, sans autre lumière que le jour déclinant, sans scène ni décor, avec la musique de l’ars subtilor venue du Moyen Age, c’était tout simplement magnifique et plein d’émotions autour de la vie et de la mort. On redonnera aussi en Belgique "Gardenia" d’Alain Platel, créé en juin à Gand et qui fut un des succès d’Avignon avec sa troupe improbable de travestis et de transsexuels autour de la bouleversante Vanessa Van Durme. Encore un spectacle plein d’émotions et qu’on pourra (re) voir au KVS à Bruxelles, du 15 au 19 septembre. Le second spectacle d’Alain Platel à Avignon cet été, "Out of context, For Pina", créé au début de l’année au Kaaitheater, reviendra aussi, et c’est tant mieux car, pur moment de danse, sacré meilleur spectacle de danse de l’année par "Tanz", il est formidable. On le rejouera au Concertgebouw de Bruges le 28 septembre, et ensuite à Hasselt, Alost et Turnhout. Le théâtre de la Place à Liège le propose à ses abonnés le 30 septembre (à Hasselt).

"La Tragédie du roi Richard II" de Shakespeare, créé dans la Cour d’Honneur par Jean-Baptiste Sastre, sera présenté à Liège, au Théâtre de la Place, du 22 au 26 février 2011. La première avait suscité des commentaires divers. Mais l’interprétation du roi par Denis Podalydès justifie déjà de voir la pièce. Le premier volet de la trilogie de Guy Cassiers sur "L’homme sans qualités" de Robert Musil fut aussi accueilli à Avignon par des commentaires nuancés et plutôt froids. Il sera au Kaaitheater à Bruxelles du 21 au 23 octobre prochain, et le théâtre de la Place amènera ses abonnés le voir à Hasselt.

Le magnifique metteur en scène allemand de la Schaubuhne, Falk Richter, est devenu artiste associé au Théâtre national à Bruxelles, où il présentera, dans un mini-festival Richter, plusieurs de ses créations dont, les 15 et 16 février, "My secret garden", créé avec Stanislas Nordey. Un spectacle basé sur un texte percutant, rempli de cris, de Richter, racontant sa jeunesse allemande, depuis les stigmates du nazisme jusqu’à la crise financière de 2008. Avec en cadeau la présence solaire et formidable d’Anne Tismer, une toute grande actrice. Faustin Linyekula, le chorégraphe congolais qui partage son temps entre Kisangani et la France, revient aussi en Belgique avec "Pour en finir avec Bérénice" joué cet été à Avignon. Dans ce spectacle, Linyekula ramène avec des acteurs de Kisangani et Kinshasa le classique français Bérénice de Jean Racine sur son territoire. Comment l’histoire de cette héroïne, reine de Palestine, amante de Titus, rejetée de Rome en raison de son sang étranger, pourra résonner face à l’histoire bouleversée du Congo ?

Il y a aussi les spectacles qui restent à découvrir comme, du 16 au 19 septembre, à Mons, la création mondiale du nouveau spectacle de la compagnie Arsenic, "Le géant de Kaillas", dans le tout nouveau chapiteau de 560 places, qu’Arsenic vient de recevoir de la Communauté française. Un spectacle tous publics, de théâtre, marionnettes, trappes, masques et fanfare avec douze comédiens et cinq musiciens. Le spectacle tournera, ensuite, partout, en commençant par la Villette à Paris. et en passant entre autres par Liège. On y raconte l’histoire d’un géant, souffre-douleur d’un village, qui rêve d’un monde plus vaste et de cœurs plus grands. Rejeté, il quitte sa terre natale et parcourt le monde. Il connaîtra l’amour d’une toute petite femme et rencontrera la vanité, le cynisme, la gloire et le déclin.

Au Théâtre National encore, les deux jeunes metteurs en scène, dorénavant associés, présenteront leurs créations : Fabrice Murgia montera "Chronique d’une ville épuisée" et Coline Struyff, "L’insurrection qui vient" dans le cadre d’un Thema sur la révolte des jeunes. Ne ratez pas au National la création fort attendue, en Belgique, de "Notre terreur" de Sylvain Creuzevault ou la mini-série "Visages" avec trois seuls en scène de grande force. A Liège, au théâtre de la Place "c’est l’année où la danse est dans la saison, pas en festival. Et l’année d’Emulation", commente son directeur Serge Rangoni. Une saison qui verra aussi, en stars internationales, Jean-François Sivadier ("Noli me tangere"), Jean-Claude Berutti ("Le Médecin malgré lui"), et Krzysztof Warlikowski ("La Fin. Scénarios", d’après Koltès, Kafka, Welles et Coetzee).

Signalons aussi à partir du 9 septembre la nouvelle création de Wim Vandekeybus au KVS à Bruxelles.