Le théâtre remue les souvenirs

M.Lg. Publié le - Mis à jour le

Scènes

Le théâtre, inlassablement, retourne sur ses pas, à la rencontre de ses fables, sombres ou joyeuses, belles ou meurtrières. N'est-ce pas là ce que l'on nomme des «classiques»?», s'interroge Serge Rangoni qui, pour sa troisième saison à la direction du théâtre de la Place à Liège -récemment devenu «centre européen de création»-, a dégagé un fil rouge. «C'est une saison de classiques mais revisités par un regard neuf, du «classique d'aujour- d'hui» en somme!»

Dans sa programmation, la maison a choisi trois grands axes: la danse -jusqu'ici plutôt absente mais valorisée lors du festival «Pays de danse» l'an dernier et mise à l'honneur en 2006-2007 avec sept chorégraphies-, le théâtre proprement dit, avec douze spectacles dont trois créations maison, ainsi que le jeune public, plutôt bien gâté avec six rendez-vous.

Se souvenir des belles choses

Après une entrée en matière festive -Claudio Bernardo et Joanne Saunier présentent «Scary faces» pour les soirées d'ouverture les 5 et 6 septembre -, la saison débute par un accueil international: «Le Dibbouk», l'une des pièces les plus célèbres de la culture juive, mise en scène par le Polonais Krysztof Warlikowski. Côté théâtre, la saison égrènera le rafraîchissant «Oxygène» d'un Ivan Viripaev que l'on retrouvera à la création «Genèse n°2 ». «Electre» vu par Isabelle Pousseur, «Du pain pour les écureuils» mis en scène par Dominique Roodthooft, «Long Life» de Alvis Hermanis, «André Del Sarto» orchestré par Nathalie Mauger, «Questo Buio Feroce» de Pippo Delbono, «Anathème» du Groupov et «Bord de mer» avec la jeune Magali Pinglaut compléteront la programmation théâtrale, sans oublier les deux semaines du festival «Emulation» consacré aux jeunes compagnies, du 8 au 18 novembre.

Michèle Anne De Mey mènera la danse avec sa «Sinfonia Eroica», aux côtés, pour le reste de la saison, de «Display/Copy/Only» de Joanne Leighton, d'une soirée composée du Nederlands Dans Theater, de «Publique» de Mathilde Monnier, du «Sacre du Printemps» par Heddy Maalem, de «Des gens qui dansent» de Jean-Claude Gallotta et de «Super!» de Maria Clara Villa Lobos.

Souvenirs, mémoires, voyages entre l'hier et l'aujourd'hui, entre le texte et le geste, voilà ce que propose, dès la rentrée, le théâtre de la Place.

© La Libre Belgique 2006

M.Lg.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Les mystères de Stonehenge mis en lumière

    Le site archéologique de Stonehenge, connu dans le monde entier pour ses grands cercles de pierres, s’expose en grand en Belgique.
    (...)

  2. 2
    Natacha Amal  : “Etre comédien, ce sont des hauts et des bas, mais dès le début”

    Elle, c’est Gigi Ortéga. Lui, c’est Hugo Martial. Deux acteurs vedettes, amants au faîte de leur gloire, mais, aujourd’hui, séparés et à la carrière en déclin. Par un coup du hasard, les voilà pourtant “contraints” de rejouer ensemble. Des ...

  3. 3
    Des engueulades et “Un grand cri d’amour”

    Ces deux-là se sont aimés follement, pendant 12 ans. Comédiens en haut de l’affiche, Gigi Ortéga et Hugo Martial étaient “le” couple star qui faisait rêver sur scène et à la ville. Mais le temps a fait son œuvre. Ils se sont séparés et les années de ...

  4. 4
    "Bien plus que de simples jeux de mots": le comédien François Morel rend un vibrant hommage à l'humoriste belge Devos

    Comédien, acteur dans une centaine de films dont Le Chat du Rabbin de Joann Sfar (2001), auteur, chroniqueur adulé sur France Inter, François Morel, dont la notoriété explose, en 1993, lorsqu’il commence à jouer Monsieur Morel dans Les ...

  5. 5
    "Douleurs, stress intense et constant: on teste ses limites chaque jour", explique l'un des solistes du Béjart Ballet Lausanne

    Gabriel Arenas Ruiz, 29 ans, est belge et danse depuis dix ans au prestigieux Béjart Ballet Lausanne. Rencontre avec l’une des “étoiles” montantes de la troupe.

cover-ci

Cover-PM

RECO llb_sb_1

RECO llb_sb_2

RECO LlbSb3

RECO llb_sb_4

RECO llb_sb_5

RECO llb_sb_6