Scènes La nouvelle pièce d’Erika Zueneli convoque voix et musique pour secouer la mémoire et l’avenir du corps.

Danseuse initialement formée au classique et vite active dans d’autres sphères, fidèle collaboratrice/interprète de la Cie Mossoux-Bonté, Erika Zueneli - Florentine d’origine - a développé depuis 2000, en une dizaine de créations sous nos cieux, un langage chorégraphique vigoureusement actuel, volontiers hybride, en prise sur d’autres arts et nourri tant de la trivialité du quotidien que d’abstraction poétique.