Scènes

Coup d'envoi, dès vendredi, du festival "Kicks!", à Charleroi, avec un spectcale fort en ouverture autour du harcèlement. Les ados prennent la parole avant une programmation de haut vol. De "Five Easy Pieces" à "La Route du Levant", le festival questionne notre part obscure. Entretien avec le directeur du Théâtre de l'Ancre, Jean-Michel Van den Eeynden

«Freaks» donnera le coup d’envoi du festival «Kicks!», à Charleroi, cet événement cher au Théâtre, désormais royal, de l’Ancre, car il porte un regard sur la jeunesse et s’ancre précisément dans la ville, en partie grâce aux nombreux workshops ou conférences organisés autour et alentour des quatorze spectacles qui animeront ces cinq semaines de festival. Une programmation de haut vol avec des spectacles qui ont déjà rencontré l’estime du public et de la critique mais aussi quelques créations qui mériteront d’être découvertes. Selon, en tout cas, Jean-Michel Van den Eeynden, le directeur de l’Ancre, que nous avons interviewé à la veille de l’événement.