Patrick Colpé veut ouvrir les fenêtres

PHILIP TIRARD Publié le - Mis à jour le

Scènes

ENTRETIEN

Il n'était pas peu fier, le directeur du Théâtre royal de Namur, d'emmener à la mi-décembre quelques journalistes au bord du lac Léman, pour découvrir le spectacle qu'il coproduit avec René Gonzalez, responsable du Théâtre Vidy-Lausanne. Cette très belle réalisation signée Irina Brook, d'après le `Roméo et Juliette´ de Shakespeare, sera à Namur du 16 au 27 avril 2002, après quelque 90 représentations en Suisse et en France (dont un mois à Chaillot, à Paris, du 6 mars au 13 avril). Depuis cinq ans qu'il dirige le Théâtre royal et le Centre dramatique de Namur, l'ancien administrateur d'Armand Delcampe à l'Atelier théâtral de Louvain-la-Neuve défend un théâtre de qualité, ouvert au grand public et qui ne dédaigne pas l'événementiel pour remplir les salles.

FIDÉLITÉS

Face à certains qui lui reprochent cette méthode, Patrick Colpé clame que le théâtre est l'art de la rencontre avec le public et qu'il faut s'ouvrir au monde extérieur à peine de s'asphyxier intellectuellement et artistiquement. `Les recettes générées par les

`événements´ nous permettent de financer notamment l'entretien du théâtre. Les colloques et les séminaires d'entreprises que nous accueillons dans la salle représentent de surcroît un point de rencontre avec le monde économique.´ Avec ses 80 délégués dans le monde associatif et professionnel et ses 150 `Amis du Théâtre´, Colpé joue la carte de l'ouverture maximum à la `société civile´.Comme René Gonzalez à Lausanne, avec lequel il paraît en grande complicité, Patrick Colpé croit aux vertus de la fidélité et de la confiance partagée. C'est par le metteur en scène suisse Benno Besson qu'il est entré en contact avec Vidy, à l'occasion de l'accueil du spectacle de réouverture du Théâtre royal, `Le Roi-Cerf´ de Gozzi.

Depuis lors, la collaboration entre les deux maisons a permis aux Namurois de découvrir la magie équestre de Zingaro, pendant l'été sur l'esplanade de la Citadelle, ou le spectacle qui a révélé le travail d'Irina Brook, `Une bête sur la lune´ de Richard Kalinoski, plusieurs fois couronné aux Molière. `Je sens que mes abonnés ont repéré et suivent assidûment le `label´ Vidy.´

En tant que responsable du Centre dramatique namurois, Patrick Colpé assure cette saison quatre créations, chacune jouée dix fois dans la grande salle. Par le passé, il a produit des spectacles mis en scène par Frédéric Dussenne (`Les Miroirs d'Ostende´ de Paul Willems, `OEdipe sur la route´ d'après Henry Bauchau, dans l'adaptation de Michèle Fabien), reçu en résidence Dominique Serron et ses amis de l'Infini Théâtre, favorisé le travail de Jean-Michel Frère (`Les Bains´ d'après Maïakovski, `SC 35c´).

Plusieurs de ces aventures ont connu des prolongements par des tournées. `Le refinancement de la culture, bien sûr indispensable, n'est pas tout. Nous devons donner avant de recevoir. Il faut ouvrir des fenêtres sur l'extérieur...´

EXPORTATIONS

La mission du Culturel régional est évidemment sensiblement différente. Lieu de prestige, le Théâtre royal, rénové à grands frais, se doit d'accueillir des spectacles de toute nature, y compris de la chanson, de la danse, des concerts classiques, etc. La collaboration avec l'Adac a permis ainsi de recevoir des productions françaises comme `À torts et à raisons´ de Ronald Harwood avec Claude Brasseur et Michel Bouquet ou de créer la version belge de `Trois versions de la vie´ de Yasmina Reza, dans la mise en scène d'Adrian Brine.Deux jeunes comédiens belges jouent dans `Juliette et Roméo´, le nouveau spectacle d'Irina Brook. Un bien beau début de carrière pour Emmanuel Guillaume et Ben Mohammed Hassan que cette vibrante aventure au bord du lac. Et puis, il y a le projet d'une nouvelle coproduction avec Lausanne, `Et Dieu dans tout ça?´, de Charlie Degotte, avec Christian Hecq comme comédien principal. Le carnet de commande de ce spectacle est déjà bien rempli, avant même sa création. `Oui,

conclut Colpé, nos artistes peuvent aussi susciter le désir à l'étranger!´

© La Libre Belgique 2001

PHILIP TIRARD

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Sois Belge et tais-toi…: l'aventure continue... et avec une toute nouvelle équipe

    On ne change pas une formule qui marche mais bon on n'en est pas moins invité à évoluer pour continuer à surprendre… Alors que la saison de sa vingtième édition n'est pas encore terminée, la joyeuse équipe de "Sois belge et tais-toi" a dévoilé ses ...

  2. 2
    Le "Boléro" de Béjart envoûte une nouvelle fois le public belge

    Vendredi soir, nombreux étaient sans doute les spectateurs à être venus à Forest National pour voir ou revoir la chorégraphie mythique du "Boléro" imaginée par Maurice Béjart et dansée, 57 ans après sa création à La Monnaie, par le Béjart Ballet ...

  3. 3
    Malkovich : "En politique, je ne suis pas pratiquant"

    L’acteur est demain soir à Bozar pour "Report on the Blind", un spectacle mêlant littérature et musique.

  4. 4
    Milo Rau lance le "manifeste de Gand", nouveau "Dogme" pour le théâtre

    Devenu le nouveau directeur artistique du théâtre NT Gent, le grand metteur en scène suisse Milo Rau qui vient de créer le formidable « La Reprise - Histoire(s) du théâtre I » dans le Kunstenfestivaldesarts a présenté vendredi sa première saison ...

  5. 5
    Vidéo
    Avec “WaW [We are Woman]”, Thierry Smits veut à nouveau “semer le trouble”

    Dans le coin cuisine de la compagnie Thor, sise à un jet de pierre de la chaussée de Louvain à Saint-Josse, le chorégraphe Thierry Smits boucle avec son équipe les derniers points à régler avant la première, ce mardi 29 mai, au Théâtre Varia, de sa ...

cover-ci

Cover-PM