Scènes

Kontakthof", une des pièces mythiques de Pina Bausch fut créé en 1978, avec des musiques populaires des années 30. C'est l'image même de l'éternelle et difficile séduction entre les hommes et les femmes. Une grande salle vide, des hommes et des femmes alignés sur des chaises contre les murs. Les femmes sont habillées de robes très colorées, elles sont excitées, joyeuses. Les hommes sont raides, cravatés, lugubres. Les caresses deviennent gifles, les gestes tendres se transforment en dérision. Un couple reste seul à chaque extrémité de la scène et enlève timidement ses vêtements. Les hommes avancent bruyamment avec leurs chaises vers les femmes qui les repoussent. Pina Bausch parle sans arrêt de la seule chose qui importe : l'amour, la tendresse, la communication impossible.

Elle a repris ce spectacle il y a sept ans avec des amateurs de plus de 65 ans, dont beaucoup n'avaient jamais dansé, recrutés aux alentours de Wuppertal à partir de petites annonces. Ces "vieux" se sont vus pendant toute une année, à raison de trois répétitions par semaine pour un spectacle où toute la magie de Pina Bausch reste intacte. Car le miracle est que cela marche ! On est ému, on rit beaucoup. L'éternel jeu de la séduction qui dans ce long spectacle de 3h30 faisait merveille pour de beaux et jeunes danseurs, fonctionne tout aussi bien pour des danseurs amateurs, âgés, reflets de la vie quotidienne. Depuis lors, ce "Kontakthof" des plus de 65 ans a fait le tour du monde et est demandé partout (il est passé par le Singel à Anvers). En novembre prochain, Pina Bausch va créer à Wuppertal une nouvelle version du même spectacle avec cette fois, des adolescents à partir de 14 ans. On pourra d'ailleurs voir la version des "vieux" à la suite de celle des "teenagers". De quoi vérifier qu'à tout âge, la séduction fonctionne selon les mêmes ressorts.

Infos et rés. : Web www.fest-mit-pina.de