Scènes

Un mois jour pour jour après sa réunion inaugurale, l'assemblée, encore agrandie, a posé sa première action publique, lundi au National.

Le 4 mai, une première réunion lançait F(s), assemblée de travailleuses de la culture, au féminin pluriel. La nomination d'un homme, une fois de plus, à la tête d'une institution (ayant été en outre pour le moins ébranlée par une atmosphère de harcèlement, singulièrement vis à vis de femmes, de la part de l'ancien directeur), fit se lever une vague indignée.

"L'engouement des premières fois n'est pas retombé", se réjouit, un mois plus tard, Valérie Bauchau, comédienne et membre du groupe F(s) qui réunit désormais 1200 travailleuses de la culture. Dès le départ, l'idée de groupes de travail avait été lancée. Six sont déjà constitués et avancent. Le groupe Action est l'un d'eux qui, en coordination avec le groupe Études et Stratégie, a mis sur pied l'événement du lundi 4 juin. La date n'a pas été arrêtée au hasard: elle coïncidait avec le Bilan des Conseils d'avis du secteur des arts de la scène, qui se tenait au Théâtre national, à Bruxelles.

(...)