"Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon ?", enquête exclusive

Critique : Marie Baudet Publié le - Mis à jour le

Scènes

Emmanuel De Candido et Pierre Solot signent un spectacle intelligent et ludique, inspiré par un lanceur d'alerte et son entourage. Au Théâtre de la Vie jusqu'au 15 décembre.

Tout commence par une partie de Duck Hunt, déjà en cours alors que les spectateurs prennent place sur le gradin escarpé. Un canard pixélisé s'envole sur l'écran d'un gros moniteur à l'ancienne. Pierre Solot le met en joue de son pistolet en plastique, et bam. Adieu volatile virtuel. Son comparse Emmanuel De Candido est lui aussi déjà sur le plateau jonché de consoles, clavier, table basse chargée de livres, ordinateurs et autres figurines. Sur le mur du fond, un écran pose LA question: Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon?

© Nicolas Verfaillie

En intitulant son spectacle à la manière d'une réplique de soap opera, le tandem de créateurs affiche son sens du décalage et de la dramaturgie didactique. "La question est non seulement intime, mais aussi collective, politique", avancent-ils. "Un jour, le monde de Brandon s'écroule. Il en parle à Jessica, et Jessica le quitte." Voilà ce qu'ils ont essayé de comprendre et vont tenter d'exposer, dans un spectacle composite, qui va de la conférence gesticulée au conte, intègre une bande-son jouée en direct, et fait un usage raisonné de la vidéo. 

Le défi de la synthèse

Les deux trentenaires se connaissent depuis l'âge du lycée, et se présentent. Pierre est comédien, metteur en scène, musicien, musicologue, romancier. Manu est metteur en scène, acteur, philosophe, chanteur ("non, formé en philosophie, et chanteur de karaoké, mais soit"). Ils ont mis leurs compétences en commun pour cet opus de leur compagnie Maps. Ensemble ils ont mené l'enquête et relèvent le défi qu'ils se sont donné: la synthétiser sur scène. Avec la complicité, entre autres, de Clément Papin à la création des lumières, de Marie-Christine Meunier à la scénographie, de Milena Kipfmüller à la dramaturgie sonore. Car Pourquoi Jessica a-t-elle quitté Brandon? est bien sûr une œuvre collective.

© Nicolas Verfaillie

Une œuvre utile et ludique, intelligente, drôle, grave, voire déstabilisante. Les chapitres se suivent avec fluidité et sans se ressembler ("Les jeux vidéo" - "Mythologie et rumeurs du monde" - "L'effet cercueil et la guerre propre"...), pour à la fois baliser le contexte - celui du monde occidental avec ses us et obsessions, son histoire récente - et dresser le portrait de ce fameux Brandon, à partir de faits réels. Car oui, Emmanuel et Pierre se penchent bel et bien sur "La vraie intimité du vrai Brandon", dussent-ils pour cela romancer sa rencontre avec Jessica (prénom d'emprunt, visage flou) et l'évolution de leur relation, jusqu'à l'issue que l'on sait.

Opérateur de drones

Brandon Bryant, lui, a le crâne rasé et une barbe de trois jours. Né le 18 novembre 1985 à Missoula dans le Montana, il entreprend des études de journalisme qu'il n'a pas les moyens de poursuivre, et est enrôlé comme opérateur de caméras de drones par l'United States Air Force, pour qui il travaillera de 2006 à 2011. Avant de révéler le dessous des cartes, et de devenir donc un lanceur d'alerte. 

© Nicolas Verfaillie

Ce n'est pas seulement ce portrait - néanmoins saisissant - que brossent en moins d'une heure et demie Pierre Solot et Emmanuel De Candido, c'est un paysage complexe que façonnent, décomposent et exposent ces sacrés pédagogues. Où il est question d'intimité et d'évolutions technologiques, de stratégie militaire et de relations sociales, de techniques narratives, de réflexion politique et de compte à rebours. Un récit à clef, un puzzle critique de l'hyperconnexion, diablement efficace dans la forme, passionnant dans le fond.


  • Bruxelles, Théâtre de la Vie, jusqu'au 15 décembre, du mardi au samedi à 20h. Durée: 1h25. Infos & rés.: 02.219.60.06, www.theatredelavie.be
  • Et à l'Atelier 210 du 13 au 23 mars 2019 : www.atelier210.be



Critique : Marie Baudet

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM