Scènes Le metteur en scène Robert Lepage a créé "Totem" pour le Cirque du Soleil. A voir en ce moment à Bruxelles.

Le Cirque du Soleil a dressé son chapiteau sur le plateau du Heysel jusqu’à la fin du mois d’octobre. Il y présente, en première européenne, son spectacle "Totem", une création signée par une des grandes figures de la scène sur le plan international, le Québécois Robert Lepage.

Artiste multidisciplinaire connu pour ses spectacles insolites, modernes et innovants, le metteur en scène a été le premier Nord-Américain à diriger Shakespeare au Royal National Theatre de Londres. Lauréat de nombreux prix, il s’est aussi frotté à l’opéra, au cinéma et il a conçu deux tournées pour Peter Gabriel. Nous avons pu l’interviewer par téléphone.

Comment avez-vous été amené à vous intéresser au cirque ?

Si on veut faire avancer une discipline, la scène par exemple, on ne peut pas rester dans son petit monde de théâtre. Le cirque, c’est un art du dépassement. Une performance circassienne, c’est la rencontre entre le sport et la culture, c’est un art de réconciliation extraordinaire. Tout le monde n’aime pas le sport mais tout le monde aime les Jeux olympiques parce que ce n’est pas que du sport. On touche à la mythologie, on est dans le monde de demi-dieux, comme avec le cirque.