Scènes

La troupe de "Sois Belge et tais-toi!" a présenté mercredi soir, à l'occasion de la fête du Roi, son 20e spectacle. Celui-ci s'attaque, comme toujours, à l'actualité de l'année écoulée mais, cette fois, à la lumière des 19 spectacles précédents. Le gala de lancement en présence des politiciens aura lieu le 8 décembre au théâtre Saint-Michel à Etterbeek. A l'occasion de ce grand vingtième, il est prévu d'ajouter des apparitions de personnages pour accompagner les projections de vidéos. "On va rentrer dans l'actualité via 'Sois Belge et tais-toi!', qui va se transformer en une sorte de musée avec une galerie de personnages", dévoile Baudouin Remy, co-auteur du spectacle avec son père André Remy.

"On va amener les gens à visiter l'histoire. Il y a des sujets qui, en Belgique, sont éternels. Il y a 20 ans qu'on attend le RER. La lutte contre l'échec scolaire passe aujourd'hui par le pacte d'excellence mais le problème reste le même. Dans tout ce que la politique peut avoir de vil, ce qui s'est passé cet été représente ce que la population ne veut plus voir. Malgré tout, ça continue", analyse-t-il.

"Il y a des partis qui estiment encore avoir des choses à gagner à faire des coups politiques suivis d'animosités, d'invectives et de polémiques. A tel point qu'on a plus à écrire les sketches, ils les font eux-mêmes. On va montrer dans le spectacle qu'on en a assez", résume Baudouin Remy.

Le 14 décembre, la troupe de "Sois Belge et tais-toi!" se produira par ailleurs aux côtés de l'équipe de comédiens néerlandophones "Tegen de Sterren op" pour une représentation inédite, bilingue et composée de sketchs uniquement sur Bruxelles. Cette soirée de levée de fonds aura lieu au profit de l'ASBL Sprout to be Brussels, qui vise à redorer le blason de Bruxelles depuis les attentats.

Deux dates sont en outre à nouveau programmées cette saison en Flandre, à savoir à Gand et à Anvers, avec les comédiens de "Tegen de Sterren op".

Enfin, pour la première fois, l'équipe de "Sois Belge et tais-toi!" se produira dans la province du Luxembourg.

Cette revue est née en juin 1982 au collège Saint-Pierre à Uccle. Elle abordait alors des thèmes scolaires et la vie de l'école. "Sois Belge et tais-toi!" a officiellement été présentée dans sa forme actuelle en 1997-1998. En 2010-2011, à la faveur de la crise politique, le spectacle a fait 60.000 spectateurs et 73 dates, contre 35 en moyenne auparavant. Plus de 50 représentations sont prévues en 2017-2018.

Cette saison, "Sois Belge et tais-toi!" jouera sa millième représentation et un fan visionnera son 300e spectacle. "C'est chaque année un moment de fraîcheur dans la vie politique belge", a estimé le ministre du Budget en Fédération Wallonie-Bruxelles André Flahaut. "C'est une façon de rire de soi et c'est important dans une démocratie. Leur humour n'est pas blessant et reste respectueux des personnes."