Scènes On ne change pas une formule qui marche mais bon on n'en est pas moins invité à évoluer pour continuer à surprendre… Alors que la saison de sa vingtième édition n'est pas encore terminée, la joyeuse équipe de "Sois belge et tais-toi" a dévoilé ses projets pour 2018-2019. Une 21e édition qui sera en fait une vraie version 2.1. Il y aura donc des changements mais que les plus "accros" se rassurent: l'ADN du spectacle demeurera.

La millième le 15 décembre prochain

Baudouin et André Remy, fils et père qui pilotent la célèbre revue politique et sociétale belge ont levé un coin du voile mardi midi à Ixelles, entourés d'une toute nouvelle équipe de comédiens qui prend le relais de celles et ceux qui ont demandé de prendre un peu de recul. Avec déjà dans son viseur d'autres dates très symboliques: la millième de la Revue est déjà programmée pour le 15 décembre prochain et le carnet de réservation du spectacle arbore déjà une cinquantaine de rendez-vous.

En même temps, "Sois Belge" poursuit son expansion hors les murs de la Fédération Wallonie-Bruxelles puisqu'elle repassera par la mythique salle du "Vooruit" à Gand mais fera aussi escale au Grand-Duché de Luxembourg et plus précisément dans sa capitale. le 27 janvier 2019.

"Oui, nous nous rénovons" s'est exclamé Baudouin Remy "mais nos codes restent. Nos textes seront toujours aussi soignés, ciselés et évidemment encore plus pertinents et impertinents mais pas question de chnager notre humour et l'écriture qui ont fait la réputation et la marque de fabrique de notre revue. En clair on continuera à jongler entre imitations, jeu, interprétation, danse, etc." Le tout sous la houlette d'un nouveau metteur en scène qui a nom Damien De Dobbeleer.

Pour ce qui est du contenu, pas de crainte à avoir, il n'y aura pas de panne d'imagination… "Non"poursuit Baudouin Remy "car notre 21e épisode se placera entre les élections communales et provinciales d'octobre 2018 et les élections fédérales, régionales et européennes de mai 2019. Il sera beaucoup question de voix ce qui ne peut que nous encourager aussi à travailler les nôtres!"

Mais pourquoi au fond changer l'équipe? "Le personnel politique change aussi et rien ne dit que les hommes et femmes politiques que nous nous plaisons à brocader d'année en année resteront encore des années dans le circuit. Du reste, ils se renouvellent eux aussi".

Une relève enthousiaste et surtout déjà soudée

Une fois n'est pas coutume, l'équipe de base a organisé une double rafale d'auditions qui ont permis de constater qu'il y avait encore bien des talents à mettre en exergue en Belgique francophone. Ce sera chose faite avec l'arrivée de plusieurs jeunes talents qui ont cependant déjà fait leurs preuves sur diverses scènes. La nouvelle équipe autour des Remy sera composée de Sandra Raco, Manon Hanseeuw,Stéphane Pirard, Benoît Charpentier et Maxime Thierry. Tous ont déjà fait montre de leur savoir-faire et savoir-être en des lieux souvent éclectiques mais toutes et tous ont la ferme volonté de marquer à leur manière "la" Revue belge par excellence par leurs imitations, leur jeu de scène, leurs prestations originales.

Quant au nouveau metteur en scène, Damien De Dobbeleer, ce dernier réunit les qualités attendues: il est jeune, il aime la fantaisie sous toutes ses formes et apprécie toutes les dimensions de la Revue. Qui plus est, ce partisan avoué de l'art total, entendez: de toutes les dimensions artistiques, est bien décidé à renforcer la cohésion d'une équipe qui a cependant déjà trouvé ses automatismes comme aurait dit André Remy à l'époque où il commentait encore le football…

Comme par le passé, là où Baudouin Remy prendra en charge les textes pour les coller le plus possible au jardin extraordinaire de la politique, c'est André qui prendra soin des chansons du spectacle.

Une certitude: la Belgique continuera à rire des petits et grands défauts de celles et ceux qui la dirigent dans les mois à venir. Et on est quasi-certains que les premiers à se presser aux portillons des représentations seront ceux qu'on continuera à brocarder généreusement. Mais sans jamais verser dans la facilité ou le populo-poujadisme. C'est au fond très rassurant de voir qu'on peut encore rire de tout sur notre petite terre d'héroïsme… Enfin, on rappellera que cette saison encore, l’équipe de "Sois Belge et tais-toi" jouera très régulièrement au profit d’œuvres caritatives. Le spectacle est alors vendu à ces associations et le bénéfice de ces soirées rapporte des moyens financiers non négligeables au monde associatif. Et cela alors que Sois belge et tais-toi n’est pas subsidié…

Renseignements: https://www.soisbelge.be